Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

IDF/ Euro : Répétition "sécuritaire" à Saint-Denis

20 mai 2016 à 14h20 Par Rédaction

Les premiers pas du paquet de cigarettes neutre depuis ce vendredi, mesure phare de la loi Santé, provoquent toujours la colère des buralistes notamment franciliens ! D'ailleurs les buralistes de leur côté menacent de bloquer l’Euro de football en conséquence.

En tout cas côté Euro, avec notamment un agent de sécurité pour 100 personnes dans les fans-zones lors des moments à risque, l’évènement s’annonce chargé et surveillé. D’ici là, pour son dernier match de saison le PSG a rendez-vous ce samedi avec Marseille en finale de la Coupe de France au Stade de France à St-Denis. Un match aussi sous haute surveillance, répétition générale même pour les forces de l’ordre et les agents de sécurité. Avec 1.000 agents de sécurité, au moins 550 policiers et gendarmes, oui cette finale de Coupe de France aura des airs d’Euro.

Ce samedi comme pour la compétition qui démarre le 10 juin prochain, un mur de grille de 2m 40 de hauteur a été érigé en amont de l’accès au Stade de France pour délimiter un périmètre de sécurité. Une zone accessible par quatre entrées. Ainsi un pré-filtrage opérationnel sera effectué en amont de l’enceinte. Les supporters devront donc désormais franchir deux barrages, au lieu d’un auparavant, avec fouilles et palpations au menu.

Dès ce samedi aussi, dans et autour du Stade de France à St-Denis, le RAID et des Snipers devraient être mobilisés. La vidéo-protection et la fouille des bâtiments alentours de l’enceinte vont être renforcés. Autant de mesures de sécurité alors que l’Etat d’Urgence vient d’être prolongé jusqu’à la fin juillet. Pour rappel aussi une technologie anti-drones sera déployée pour l’Euro afin de réduire tout risque d’attentat ou attaque chimique par les airs.

D’ici là place à la finale de la Coupe de France entre Paris et Marseille, une rivalité historique entre supporters qui pourrait déjà donner bien du travail aux forces de l’ordre…

Cyrille Larrouy