Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

IDF/ Routes : Bientôt des radars privés !

20 février 2017 à 10h23 Par Rédaction

Pas assez rentable, les radars embarqués vont changer de mains dès la rentrée septembre. Le gouvernement souhaite déléguer la tache à des sociétés privées pour augmenter le rendement et les recettes. Ce qui n'est du goût de l'association 40 Millions d'Automobiliste qui innove pour protester et lance une manifestation virtuelle.

Multiplier les PV par dix, c’est l’objectif du gouvernement sur les routes d’ici le mois de septembre. L’état devrait ainsi confier à des sociétés privées la gestion des radars embarqués, jugés trop peu rentables actuellement.

Avec une délégation de cette mission de contrôle aux sociétés privées, le nombre de voitures banalisées passera de 380 à 450. La durée des contrôles sera aussi élargie, avec des chauffeurs privés qui pourront rouler 8H par jour. Ce qui n’est pas sans conséquence sur la rentabilité. Si aujourd’hui les contrôles radars embarqués rapportent 1,5 millions d’euros, a terme les recettes pourraient être multipliées par 8 (et ainsi atteindre 12 millions d’euros selon une estimation de l’association 40 Millions d’Automobilistes)

80% des Français (selon un sondage Harris Interactive) estiment que le contrôle de la vitesse sur les routes doit rester du domaine des représentants du service public. Mais les autorités ont des arguments pour faire passer la mesure comme le nombre de morts sur les routes qui ne baisse plus depuis deux ans : 3 469 personnes ont ainsi perdu la vie en 2016, soit une hausse de 0,2 %.

L'association 40 Millions d'Automobilistes a recueilli 300.000 signatures dans une pétition en ligne contre cette mesure, décriée par 78% des français, mais ce n’est pas suffisant et le défenseur des usagers de la route innove. En plus de la pétition, dès ce lundi matin est lancée une manifestation numérique, une première en France. Toute personne opposée à la mesure peut envoyer sa photo ou celle de son véhicule par MMS, ou simplement son prénom par SMS au 07.89.99.63.63, numéro ouvert pour l'occasion, ou sur le site www.nonalaprivatisationdesradarsembarques.com. Objectif : réunir plus d'un million de messages en un mois et ainsi interpeller les candidats à la présidentielle.