Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

IDF/ Routes : Êtes-vous prêts à faire des efforts ?

30 mars 2017 à 13h13 Par Rédaction

Les comportements au volant laissent à désirer ! À en croire le 13è baromètre AXA prévention publié ce jeudi. L'usage du téléphone au voltant notamment repart à la hausse.

Les comportements au volant laissent à désirer ! À en croire le 13è baromètre AXA prévention publié ce jeudi. L’usage du téléphone au voltant notamment repart à la hausse : 39% téléphonent (vs 30% en 2016), et 24% envoient ou lisent des SMS (vs 15% en 2016). Autre évolution marquante, ils sont désormais 40% à utiliser le GPS de leur Smartphone (26% en 2016).

82% des automobilistes avouent rouler au-delà de la limite autorisée. Au final, entre « petits » et « grands » écarts, ce sont seulement 18% des conducteurs qui respectent scrupuleusement la vitesse autorisée. Et, parmi les 82% des Français qui roulent vite, 41% le font parce qu’ils se sentent davantage en maîtrise, voire en surcroit de vigilance (53%). Ils sont d’ailleurs près d’1 sur 2 (47%) à ne pas ralentir par temps de pluie.

L’étude de l’assureur AXA montre aussi une addition des infractions à l’origine des accidents : un conducteur cumule 9 comportements dangereux en moyenne sur un même trajet :

  1. Faire des excès de vitesse 82%
  2. Ne pas s'arrêter à un feu orange 77%
  3. Utiliser son téléphone en conduisant (appels, SMS, GPS) 59%
  4. Conduire de nuit, c'est-à-dire entre 22 heures et 5 heures du matin, pour un long trajet 58%
  5. Retarder ses interventions d'entretien ou réparations 51%
  6. Ne pas réduire sa vitesse par temps de pluie 47%
  7. Prendre le volant ou continuer à conduire en état de fatigue 45%
  8. Doubler ou tourner sans mettre son clignotant 44%
  9. Démarrer son véhicule sans vérifier que tous les passagers soient attachés 35%

En revanche, 73% des conducteurs considèrent qu’ils ont amélioré leur comportement au volant depuis qu’ils ont commencé à conduire. Cette amélioration provient avant tout de l’expérience acquise (41%). Pour 19% d’entre eux, elle fait suite à l’arrivée d’un enfant et ceci, plus dans un souci d’exemplarité?, que pour l’aspect sécuritaire. Et 17% disent avoir amélioré? leur conduite après une contravention ou un retrait de points.