Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

IDF/ Théo : Encore des violences en banlieue

13 février 2017 à 10h24 Par Rédaction

Encore des échauffourées hier soir en Ile de France, 10 jours après la violente interpellation de Théo. Dans le Val d'Oise ou la Seine St Denis la nuit a été agitée.

Des violences quasis quotidiennes depuis le jeudi 2 février dernier et l’interpellation quia dégénérée dans le quartier de la rose des Vents a Aulnay sous Bois. Théo, 22 ans, brutalement arrêté par quatre policiers, dont un est désormais mi en examen pour viol. Le jeune homme a eu de graves lésions au postérieur, provoqué selon lui par la matraque du policier. L’enquête se poursuit et les violences aussi.

Les tensions se propagent non plus aux communes limitrophes d’Aulnay-sous-Bois mais désormais aux départements voisins de la Seine St Denis. Dimanche soir, dans le Val d’Oise, 11 personnes dont 8 mineurs ont été arrêtées à Argenteuil après des affrontements avec les forces de l’ordre. Des véhicules ont été incendiés, un bus caillassé. Le chauffeur a d‘ailleurs été légèrement blessé au visage. Au moins un journaliste a été agressé.

En Seine St Denis, dix personnes ont été interpellées dans la nuit pour des violences urbaines selon la préfecture de police de Paris, dont au moins trois personnes à Drancy où notamment une crèche a été dégradée.

Samedi déjà, à Bobigny, 37 personnes ont été interpellées en marge d’un rassemblement qui a dégénéré avec de nombreux incidents dans les rues de la ville. Hier une vingtaine de volontaires ont passé la journée à effacer les traces de violences. L’association Jeunesse Ambitieuse, à l’origine de l’appel, précise bien que les dégradations n’ont rien à voir avec les habitants de Bobigny.