Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Île-de-France : 50 nouvelles lignes de bus expérimentent les arrêts à la demande

02 juillet 2019 à 09h42 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

Depuis le lundi 1er juillet, le service de descente à la demande est étendu à 50 nouvelles lignes de bus du réseau Ile-de-France Mobilités. Il sera généralisé à toute la région parisienne à la rentrée.

Le test s’étend avant d’être généralisé. 11 lignes de bus du réseau TRA en Seine-Saint-Denis et Mélibus en Seine-et-Marne (groupe Transdev), expérimentaient depuis 11 mois ce service d’arrêt à la demande. C’est une réussite selon Île-de-France Mobilités (IDFM), qui décide donc d’étendre cette solution contre l'insécurité.

Concrètement, à partir de 22 heures, ce service permet à toute personne qui le demande, homme comme femme, de descendre entre deux arrêts de bus, afin de la rapprocher de sa destination. Il s’agit de rassurer le voyageur en lui évitant des trajets à pied trop longs en pleine nuit.

En plus de ces 11 lignes tests, 50 nouvelles lignes de bus franciliennes viennent s'ajouter au dispositif avec des terminus au Vésinet, à Poissy ou aux Mureaux dans les Yvelines ; à Chelles, Melun et Brie-Comte-Robert, en Seine-et-Marne ; Bezons, Enghien-les-Bains et Sarcelles dans le Val d'Oise ou encore à Sevran, Le-Blanc-Mesnil, Gagny, Montfermeil et La Courneuve en Seine-Saint-Denis.

Selon les chiffres d'IDFM, une à deux personnes par soir en moyenne auraient déjà profité de ce service sur les onze premières lignes concernées, soit 250 Francilien(ne)s.