Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Jamel Debbouze : découvrez sa pire phobie !

22 septembre 2017 à 18h45 Par Aurélie Amacin

L’humoriste et acteur Jamel Debbouze est en pleine promotion de son tout nouveau spectacle intitulé Maintenant Jamel. Pour l’occasion, il fait actuellement le tour des médias : presse, radio et télévision. Hier soir, il était donc invité sur le plateau de l’émission de Cyril Hanouna sur C8. Après un court extrait de la célèbre émission d’Ellen DeGeneres dans lequel l’animatrice américaine piège une actrice de ‘’American Horror Story’’, l’humoriste s’est laissé aller à quelques confidences croustillantes… 

Il a ainsi révélé sa pire phobie dans la vie. « J’ai peur des souris. Pas les rats, pas les serpents, pas les lions, pas les crocodiles. Les souris. Je me suis fait mordre par une souris quand j’étais enfant. Je m’en rappellerai toute ma vie. Elle s’est faufilée dans le coussin, et à un moment donné, elle m’a mordu sur la nuque. J’ai trouvé ça bizarre. J’étais en détente moi, tu vois, et d’un coup t’es plus en détente. Ca, c’est resté un traumatisme », confie-t-il. Une anecdote qui amuse beaucoup les chroniqueurs autour de la table. D’ailleurs, l'humoriste et acteur Issa Doumbia ose une blague : « Normalement, les souris elles viennent donner de l’argent. Toi, t’avais pas une dent pourrie ? », ce qui provoque encore plus l’hilarité du public. Jamel Debbouze est donc atteint de musophobie, à l’instar de l’animateur de C8, comme le précise un tabloïd français. 

Il y a quelques jours, Jamel Debbouze faisait également parler de lui sur le plateau de l’émission Quotidien de Yan Barthès sur TMC. Alors qu’une des victimes présumées de l’herpès génital du chanteur Usher prenait la parole pour dénoncer les faits, l’humoriste de 42 ose une blague rapidement jugée sexiste, mais surtout « grossophobe » par les internautes. Avec son nouveau spectacle Maintenant Jamel, Jamel Debbouze sera à la Cigal du 1 décembre au 30 décembre 2017. 

Vidéos

Jamel Debbouze est revenu sur l’une de ses pires phobies. Un souvenir traumatisant pour l’humoriste, mais aussi très drôle.