Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Jardins d’Eole : les toxicomanes évacués dans la nuit

30 juin 2021 à 12h55 Par Lucas Pierre
Des agents de la Ville et des médiateurs sous protection policière ont procédé à l'évacuation du parc.
Crédit photo : Rédaction / Mathieu Message

Les Jardins d’Eole ont été évacués dans la nuit de mardi à mercredi par des agents de la Ville de Paris pour soulager les habitants du quartier Stalingrad. Des centaines de toxicomanes avaient investi le parc le 17 mai dernier. Depuis, les riverains des Jardins n’ont cessé de manifester pour demander le délogement des consommateurs de crack.

« Il faut une prise en charge thérapeutique des personnes toxicomanes ». Voilà les mots d’Anne Hidalgo ce mercredi matin après l’évacuation des Jardins d’Eole de ses consommateurs de crack. Dans la nuit du 29 au 30 juin, des agents de sécurité de la Ville et des médiateurs – sous protection policière – ont assuré l’évacuation, sous tension, du parc.

Un enfant violenté

Depuis, des dizaines de toxicomanes errent toujours dans les rues adjacentes. Les Jardins d’Eole ont quant à eux été placés sous surveillance, encadrée par des CRS.

Le 17 mai dernier, des centaines de toxicomanes ont été envoyés vers ce parc du XIXème arrondissement de Paris pour soulager les riverains du quartier de Stalingrad. Mais le problème n’a fait que se déplacer : le samedi 19 juin, un petit garçon de deux ans a été violenté après une altercation entre une toxicomane et la maman du petit.