Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

L'essentiel actu 24/10/16 19h

24 octobre 2016 à 21h22 Par Rédaction

Et à la une, dessiner pour mieux avancer. Sur Voltage, un témoignage fort, celui de Fred Dewilde ; un graphiste francilien qui a survécu à l’attaque du Bataclan le 13 novembre dernier. Il a raconté cette soirée de l’horreur dans un ouvrage mi-dessin mi-texte qui vient de sortir. « Mon bataclan » ; le nom de l’ouvrage aux éditions Lemieux.

En tout cas alors que la commémoration du premier anniversaire des attentats du 13 novembre approche, le mot d’ordre sera sobriété. L’association de victime Life for Paris prévoit un rassemblement à la mi-journée devant la mairie du 11ème suivie d’ une envolée de ballons représentant symboliquement les personnes disparues. Une table ronde sur le travail de mémoire est aussi prévue mais fermée au public.

Ils sont désormais hors de danger. Les deux policiers gravement brulés lors de l’attaque de Viry-Chatillon sont sauvés, annonce de l’hôpital saint louis ou ils sont traités à paris. Mais ils souffrent d’importantes séquelles qui vont prendre beaucoup de temps à guérir. En tout cas l’agression de trop pour les policiers qui sont mobilisés depuis huit jours maintenant. François hollande recevra leurs représentants mercredi.

A retenir aussi le procès de l’explosion mortelle du palais des sports de Paris s’est ouvert aujourd’hui devant le tribunal correctionnel. Le 8 novembre 2013, une explosion lors des répétitions avait causé la mort du directeur technique du spectacle 1789 les amants de la bastille. Sur le banc des prévenus, deux sociétés ; celle qui gère le palais des sports et celle du spectacle.

Le démantèlement de la jungle de Calais a débuté ce matin. Entre 6000 et 8000 migrants sur place et un bon millier qui a déjà quitté le nord de la France pour les 450 centres d’accueil dans l’hexagone. Dont deux en bordure d’Île de France à Nogent sur oise et Beauvais.

Et puis la vie est-elle moins cher à Meaux que dans le reste de la France ? Pour Jean-François Copé, maire de la commune seine et marnaise, un pain au chocolat couterait seulement 15 centimes ! Ce n’est toutefois pas le premier politique à se casser les dents sur les couts de la vie. Nathalie Kosciusko-Morizet en pleine campagne pour la mairie de Paris avait évoqué le prix de 4 euros pour un ticket de métro. Pour rappel c’est 1 euros 90.