Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

L’Île-de-France manque cruellement de sages-femmes

02 juin 2021 à 10h45 Par Mikaël Livret
L'Île-de-France manque de sage femme alors que des dizaines de milliers de naissance sont programmées cet été.
Crédit photo : ThorstenF

La région parisienne est la moins bien dotée du pays. Les sages femmes franciliennes lancent un cri de détresse. Un rapport sur le sujet doit être rendu courant juin.

50 000 naissances cet été. Les recrutements sont de plus en plus difficiles dans la région la moins bien pourvue de France. L’Inspection générale des affaires sociales doit rendre un rapport ce mois-ci, sur cette profession à la peine.

Les offres d’emploi se multiplient sur les plateformes en Île-de-France : 14 postes vacants sur 40 à l’hôpital Robert-Ballanger (Seine-Saint-Denis), 20 sur 67 au CHI de Créteil (Val-de-Marne), un tiers de l’équipe à renouveler au Centre hospitalier Sud Francilien (Essonne).

Une sur 3 en libéral dans moins de 10 ans…

Malgré ses 140 sages-femmes diplômées chaque année (97 % de femmes), l’Île-de-France reste la région la moins bien pourvue de France : 129 sages-femmes pour 100 000 femmes âgées de 15 à 49 ans, contre 150 pour la moyenne nationale. 

80 maternités sont opérationnelles en région parisienne et dans l’Oise. En 2020, on recensait 3 864 sages-femmes en Île-de-France, dont 744 en libéral. Le rythme de travail à l’hôpital en décourage plus d’un(e). En 2030, on estime qu’une sage-femme sur 3 sera en libéral en Île-de-France.