Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

La Courneuve : les fraises sont cultivées dans des containers

02 mars 2020 à 12h43 Par Virgil Bauchaud
La plupart des fraises de la start-up sont produites à La Courneuve.
Crédit photo : Pexels

En Ile-de-France, la start-up Agricool fait pousser des fraises, herbes aromatiques et de la salade en milieu urbain. Avec une particularité : tout est produit dans des containers recyclés. Comme en Seine-Saint-Denis, où sa première ferme urbaine a récemment été inaugurée à La Courneuve.

Et si l’avenir de l’agriculture ne passait plus forcément par de grandes étendues vertes ? En région parisienne, Agricool a décidé de tout miser sur l’agriculture urbaine. Juste avant de faire un carton au Salon de l’Agriculture qui a fermé ses portes ce week-end, la start-up avait inauguré dix containers en Seine-Saint-Denis, à La Courneuve. Des fraises, herbes aromatiques et salades sont cultivés à l’intérieur.

« L’intérêt avec le container est de pouvoir s’installer sur des friches, des espaces non utilisés parce que les sols sont pollués par exemple », explique Joséphine Ceccaldi, chargée de ventes à Agricool. À La Courneuve par exemple, un immeuble devrait être construit d’ici cinq ans. En attendant, les containers d’Agricool permettent aux habitants aux alentours de manger des produits « made in La Courneuve ».


Réduire la distance entre le « champ » et l’assiette

Ces produits sont ensuite commercialisés en circuit court, dans un rayon de 15 kilomètres autour du lieu de production. Le but est donc de rendre possible le « manger local », même sans terre cultivable aux alentours. Et ce mode de production assez inhabituel surprend souvent les consommateurs : « ils ne s’attendent pas à ce que ce soit produit si près de Paris », confie Joséphine Ceccaldi.

L’intérêt de cette ferme urbaine est surtout de pouvoir répondre à la densité de l’Ile-de-France. Avant La Courneuve, Agricool s’était aussi implanté à plus petite échelle à Bercy, Asnières et Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine. Après les fraises, les herbes aromatiques et la salade, il faudra être patient pour voir d’autres produits pousser dans ces containers. Rien que pour la fraise, il a fallu quatre ans de recherche et développement. Le temps de trouver le bon goût et recréer un environnement propice à la pousse du fruit.