Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

La délinquance est en baisse à Paris et dans les départements de la petite couronne

28 janvier 2021 à 19h20 Par Bertrand Loppin
En 2020, la élinquance a fortemen( baissé en petite couronne.
Crédit photo : Pixabay

La préfecture de police de Paris a présenté ce jeudi le bilan 2020 des chiffres de la délinquance à Paris, en Seine-Sajnt-Denis, dans les Hauts–de-Seine et dans le Val-de-Marne. Atteintes aux biens, atteintes à l'intégrité physique et les infractions économiques et financières, les trois grands indicateurs sont en baisse.

La délinquance est en net recul à Paris et dans les départements de la petite couronne. La bonne nouvelle a été annoncée par la préfecture de police de Paris qui a présenté ce jeudi son bilan pour l’année 2020. Le contexte sanitaire n’y est peut être pas pour rien. Cette baisse est constatée sur les trois grands indicateurs : Atteintes aux biens, atteintes à l'intégrité physique et les infractions économiques et financières

 

L'atteinte aux biens est l'indicateur qui a connu la chute la plus importante, soit une baise de 20,8% sur l’ensemble des quatre départements de la petite couronne. Elle atteint même une diminution de 26,8% à Paris. Le nombre de cambriolages recule de près de 10% sur les quatre départements. Avec les confinements et couvre-feu successifs, les Franciliens ont été davantage chez eux. La tâche des cambrioleurs a été plus difficile.

 

Les atteintes à l'intégrité physique ont elles aussi diminué. Elles baissent de 8,8% sur l'ensemble des départements et de 15,8% pour la seule ville de Paris. Ainsi, le nombre d'homicides diminue de 6,5% sur l’ensemble des départements et de 36,5% à Paris. Enfin, troisième indicateur, les infractions économiques et financières, a également baissé en 2020 de 12,6% sur l'agglomération parisienne et 18,3% à Paris.

 

Toutefois, la préfecture de police note un point noir dans ce bilan globalement positif. Les interventions de police pour motifs de différends familiaux ont augmenté de manière significative, notamment pendant les périodes de confinement. La préfecture constate également une progression des atteintes à la santé, indicateur dans lequel sont inclues les infractions pour non-respect du confinement. Depuis le début de la crise sanitaire, trois millions de contrôles ont été effectués à Paris et dans les trois départements limitrophes.