Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

La Foire du Trône menacée à son tour

20 novembre 2017 à 10h23 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pixabay

Après la suppression du Marché de Noel des Champs-Elysées, la possible disparition de la grande roue de la place de la Concorde, au tour de la Foire du Trône, qui s'installe chaque année au printemps dans le 12e arrondissement de Paris, d’être menacée. Elle pourrait être divisée par deux. Si les riverains s'en réjouissent, les forains, eux, veulent monter au créneau.

Les forains dans le collimateur de Paris ? Après le bras de fer entre la Mairie de Paris et Marcel Campion autour du marché de Noël des Champs-Elysées et de la Grande roue de la Concorde, un autre dossier pourrait bien relancer la mobilisation des forains. Le 6 novembre dernier, la mairie du 12e arrondissement a voté pour réduire de moitié la taille de la Foire du Trône, à partir de 2019. L'impact sur la tranquillité du quartier est mis en avant. Il ne s'agit pour l'instant que d'un avis consultatif. Ce projet doit être débattu lundi soir au Conseil de Paris. 

Dans le quartier de Reuilly, près du bois de Vincennes, autour du site qui accueille la foire chaque printemps et pour deux mois, beaucoup de riverains échaudés soutiennent le projet de la mairie. Beaucoup s'agacent "du bruit", "des bagarres", et de "l'incivilité des gens qui sortent le soir, et qui laissent plein de cochonneries par terre".

Priorité à la tranquillité et aux espaces verts

La mairie du 12e assure vouloir améliorer le cadre de vie des riverains. Selon elle, réduire de moitié la taille de la foire pourrait permettre de « revégétaliser » la pelouse de Reuilly, et d'aménager une baignade publique dans le lac voisin (Daumesnil). Face à ces nuisances, ces riverains demandent à la police municipale de mieux encadrer cette manifestation. Beaucoup ne cachent pas leur désir de voir la Foire du Trône quitter définitivement le quartier.

Mais du côté des forains, on refuse de se laisser faire. "La Foire du Trône est une fête populaire, pour les personnes qui n'ont pas les moyens d'aller dans les parcs d'attractions. Les forains sont ici depuis des années, ils ont leur emplacement. Ce n'est pas possible de couper la Foire en deux", martèle Louis Joubert, l'un des responsables de l'événement. Avant les débats au Conseil de Paris, il prévient : "Il ne faut surtout pas nous attaquer, parce que là, on est au bout du rouleau. Ça va mal se passer, on va manifester !"