Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Divertissements

La photo à l'origine de la plainte de Taylor Swift

15 novembre 2016 à 11h12 Par Rédaction

Si musicalement Taylor Swift est en pause cette année 2016, côté people elle aura fait parler d'elle en particulier avec sa vie privée et ses deux ruptures.

En effet, la chanteuse s'est séparé avant l'été du dj anglais Calvin Harris avant de quitter quelques semaines plus tard, l'acteur Tom Hiddleston. Taylor Swift a également été beaucoup en une de la presse people suite à ses accrochages avec le couple Kardashian/West.

Mais la star fait parler d'elle sur le plan judiciaire où elle a déposé une plainte contre l’animateur de radio David Mueller. Elle l'accuse d’attouchements sexuels lors d'un concert à Denvers dans le Colorado en 2013. Dans la déposition de la jeune femme, âgée de 23 ans à l'époque, on peut y lire: «Mademoiselle Swift a été contrainte de commencer un concert de plusieurs heures devant une foule d’admirateurs alors qu'elle était sous le choc après avoir subi des attouchements».

Après ces événements, Taylor Swift a demandé la tenue d’un procès devant jury, assurant qu’elle verserait l’ensemble des fonds en dommages et intérêts à des associations de protection pour femmes, en cas de condamnation. La chanteuse espère être «un exemple pour d'autres femmes réticentes à revivre publiquement des actes humiliants et scandaleux de ce type».

L'animateur lui avait reconnu que l’incident s’était produit, mais accusait l’un de ses collègues, affirmant qu’il s’était vanté d’avoir touché les fesses de Taylor Swift devant les photographes. Ensuite, il accusera les gardes du corps de Taylor Swift de l’avoir agressé verbalement l’accusant à tort d’avoir «tripotté» la star.

David Mueller a été renvoyé de sa station de radio et avait porté plainte contre la chanteuse sauf qu'aujourd'hui TMZ publie une photo qui pourrait être à l'origine de l'incident. Si le cliché est bien la preuve, comme l'affirme le site people, ça risque de ne pas plaider pour l'animateur radio.