Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

La prise de température, une nouvelle habitude à prendre

28 avril 2020 à 11h10 Par Guillaume Pivert
L'Académie nationale de médecine recommande de prendre la température des élèves avant leur entrée à l'école.
Crédit photo : AFP Inti Ocon

Les contrôles des températures peuvent permettre de limiter la propagation du Covid-19. Certaines entreprises et collectivités l’ont instauré. Le dispositif montre toutefois des limites.

C’est un nouveau rituel pour les salariés de l’usine Renault de Sandouville (Seine-Maritime). Depuis ce mardi matin, la température de chacun est prise à l’entrée du site. Ceux qui ont plus de 37,8 degrés ne peuvent pas y accéder. Le dispositif est déjà en vigueur dans certaines collectivités. A Lisses (Essonne), la mairie a décidé de contrôler la température des visiteurs et des agents. La caméra thermique est capable de repérer toute personne ayant plus de 38 degrés. Celle-ci sera avertie par un signal sonore et invitée à contacter son médecin.

Peu développés, les contrôles de températures pourraient devenir la norme dans les prochaines semaines pour entrer dans les commerces ou se balader dans des espaces publics notamment. C’est l’un des moyens – comme le port du masque et la distanciation sociale, permettant de limiter la propagation du Covid-19. L’Académie nationale de médecine recommande d’ailleurs aux établissements scolaires qui accueilleront de nouveau des élèves à partir du 11 mai de tester leur température.

 

Une efficacité relative

 

L’efficacité de ces contrôles est à nuancer. Ils ne peuvent pas permettre la détection des personnes atteintes du covid-19 mais asymptomatiques ou celles qui sont toujours en période d’incubation et qui ne présentent pas de fièvre. Selon une étude américaine, les deux tiers des 5700 cas analysés n’avaient pas de fièvre.

Le dispositif reste toutefois intéressant, surtout si son usage est massif. A Dubaï (Emirats arabes unis) les forces de l’ordre peuvent, grâce à une caméra thermique cachée dans leur casque connecté, contrôler la température de 200 personnes par minute et jusqu’à cinq mètres de distance.