Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

La Techno Parade double son temps de fête à Paris

22 septembre 2017 à 10h30 Par Mikaël Livret
Crédit photo : DR

Des chars bariolés et du son électro : La Techno Parade 2017 aura le droit à un parcours deux fois plus long que l'an dernier, où 300.000 « teufeurs » avaient tout de même battu le pavé parisien.

Comme chaque année à la même période, les amateurs de musique électro se donnent rendez-vous à Paris pour danser aux rythmes des beats balancés par les chars de la Techno Parade. Constitué de dix chars bariolés, le grand serpentin musical quittera vers 13 heures le quai François-Mitterrand, entre le Louvre et la Seine, et suivra le fleuve jusqu'au boulevard Diderot, avant de bifurquer vers la place de la Nation où la dispersion est prévue à partir de 19 heures. (Déroulé du parcours : Quai François-Mitterrand / Quai de Mégisserie / Quai de Gesvres / Quai des Célestins / Boulevard Morland / Quai de la Râpée / Boulevard Diderot / Place de la Nation). Pour les plus courageux (après 6km de marche, de danse et de sons survitaminés), la fête se poursuivra avec le Dream Nation Festival aux Docks de Paris, l'After de la Techno Parade.

Malgré l'état d'urgence qui nécessitera à nouveau un dispositif policier renforcé avec filtrage des accès le long du parcours, la Préfecture de police a donné son feu vert pour un itinéraire de 6 km, le plus long de l'histoire de la parade. Pour rappel, en 2016, dans un contexte post-attentat, le parcours avait été largement réduit, à 3 km

Une manifestation festive qui reste militante

Samedi 80 artistes en tout se succéderont aux platines de cette 19ème édition qui accueillera aussi le char tunisien de "Sound of Cartage" et le dj hollandais Angerfist. La Bretagne sera aussi représentée avec Ganez The Terrible et Morgasm qui proposeront des sets de house, de trance et d'acid music.

L'an dernier, 300.000 "teufeurs" ont battu le pavé parisien scotchés aux "sound systems" de la Techno Parade. Samedi, la fête transformera à nouveau Paris en "dance floor" géant. Une manifestation festive qui reste militante : l’organisateur Technopol dénonce les annulations injustifiées d’événements et le manque de transparence dans la répartition des droits d’auteurs des artistes électro.