Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Le scooter électrique vous a conquis

28 juin 2017 à 12h51 Par Rédaction

En seulement un an, Cityscoot a révolutionné la mobilité électrique et déjà conquis le coeur de dizaines de milliers de franciliens qui ont parcouru 2.000.000 km pour 500.000 trajets, en économisant 150 tonnes de CO2 ! Pour son premier anniversaire les scooters en libre service vous réservent une surprise, en attendant la concurrence.

Expérimenté avec succès à Paris au premier semestre 2016, le service Cityscoot a été ouvert au grand public en juin 2016. Aujourd’hui, 25.000 usagers réguliers empruntent ces scooters 100% électriques partagés, qui se déploient progressivement dans plusieurs communes limitrophes de la capitale.

Anne Hidalgo, qui a fait de la lutte contre la pollution de l'air une priorité et qui avait salué cette initiative privée dès l’origine du projet en juin 2015, a réitéré son soutien à Cityscoot à l’occasion du 1er anniversaire du service. « Je me réjouis de l’essor de Cityscoot, qui contribue à inventer la mobilité du futur au cœur de Paris, avec des véhicules à la fois plus propres et silencieux, respectueux de la santé et du cadre de vie des habitants. Ce nouveau service, créé par une startup parisienne, a aussi permis la création d’une centaine d’emplois, preuve que la transition énergétique représente aussi de véritables opportunités économiques. ».

Jeudi 13 juillet, une journée spéciale

À l’occasion de son 1er anniversaire, Cityscoot offre à tous les franciliens une journée gratuite, jeudi 13 juillet, afin de les inciter à adopter ce mode de transport doux et partagé. Le service est ouvert de 7h à minuit afin d’assurer le maximum de sécurité aux usagers et éviter les retours en fin de soirée. Cityscoot enregistre dorénavant 7.000 locations quotidiennes, soit plus d’une toutes les 10 secondes. La distance moyenne parcourue par trajet est de 4km, pour une durée moyenne porte à porte de 15 minutes. 1.100 scooters sont actuellement en circulation. La flotte sera portée à 1.600 scooters d’ici septembre 2017 et à plus de 2.500 en 2018.

Pas de clef, pas de carte magnétique, pas de borne de réservation ni de recharge… Grâce à l’application Cityscoot installée sur leur smartphone (Android et iPhone), les utilisateurs peuvent localiser un scooter disponible, visualiser son autonomie et le réserver gratuitement pendant 10 minutes, le temps de se rendre au scooter et de le déverrouiller à l’aide du code à quatre chiffres reçu. Un casque homologué est à sa disposition sous la selle avec des charlottes à usage unique pour l’hygiène.

Pour terminer sa location, il suffit de le garer sur une place publique autorisée aux 2 Roues Motorisés. L’utilisateur ne se préoccupe jamais de recharger le scooter : l’équipe de maintenance Cityscoot se déplace jour et nuit en fourgonnette électrique afin de remplacer les batteries vides par des pleines.

Bientôt un concurrent sérieux

COUP, filiale du groupe allemand Robert Bosch, va déployer sa flotte de scooters électriques à Paris, après avoir conquis Berlin. Dès cet été, Cityscoot devrait faire face à un nouveau concurrent au sein de la capitale. Il se nomme COUP, et proposera 600 scooters électriques en libre-service dans Paris. Son fonctionnement sera quasiment similaire à celui de la start-up française. Une application géolocalisera les engins électriques, que l'utilisateur pourra déposer où bon lui semble. Comme pour Cityscoot, un casque est fourni dans chaque appareil, et la société s'occupe de la recharge et du remplacement des batteries.

Alors que Cityscoot loue ses engins pour 0,28 euros par minute (hors forfaits longue durée), COUP propose un prix fixe de quatre euros pour un trajet, jusqu'à 30 minutes (1 euro sera ensuite facturé par tranche supplémentaire de 10 minutes). Pour un trajet d'une demi-heure, COUP serait donc plus de moitié moins cher que Cityscoot sur le tarif de base. Mais Cityscoot, avec sa facturation à la minute, reste plus avantageux pour les petits trajets, en tout cas pour l’instant.

Une autre startup lorgne sur ce marché porteur du scooter électrique en ville et commence à s'imposer. Mober, avec ses scooter aux couleurs acidulés et vintage, sillonne aussi les rues de la capitale. Une vingtaine d'engins électrique à louer pour 0,19 euros par minutes. Là encore, une application facilite la géolocalisation et la réservation. Et la prise en main à l'air toute aussi simple que pour les concurrents..