Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Je veux aider

Le Shrilk, le bioplastique c’est fantastique

16 décembre 2019 à 09h00 Par Iris Mazzacurati
Le shrilk, un bioplastique à base de crevettes, biodégradable et durable
Crédit photo : Pixabay

Savez-vous ce qu’est le Shrilk ? La contraction des mots anglais Shrimp (crevette) et silk (soie)), un bioplastique à base de crevettes.

On doit cette invention à Javier Fernandez, aujourd’hui boursier au Wyss Institute de Harvard. Il a cherché un moyen d’aider la planète à se débarrasser des sacs et objets plastiques qui la polluent.

Il est parti d’une constatation : les carapaces de crevette contiennent de la chitine, une matière présente dans de nombreuses structures solides dans la nature.

Il fallait donc arriver à reproduire cette résistance en laboratoire.
Bingo : En lui alliant des protéines de soie en couches successives, Javier Fernandez a obtenu un bioplastique aussi résistant qu’un alliage en aluminium, mais deux fois plus léger.

En plus, contrairement aux autres formes de bioplastique, à base de pomme de terre ou de maïs, par exemple, le plastique à base de chitine est totalement biodégradable et durable. Il se dégrade en quelques semaines et sa matière première vient de la revalorisation de carapaces de crevettes qui sinon finiraient à la poubelle. Par ailleurs, la nature et la seule consommation mondiale de crevettes génèrent 1 million de tonne de chitine par an. C’est 3 fois plus que le plastique produit chaque année. La planète devrait apprécier le coup de pouce.

Pour en savoir plus RV sur Shamengo.com

Retrouvez cette séquence en podcast