Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les coursiers Delivroo dans la rue pour les salaires

28 août 2017 à 11h17 Par Mikaël Livret
Crédit photo : DR

Plusieurs dizaines de coursiers Deliveroo se sont rassemblés hier soir notamment à Paris, place de la république. Ils s'opposent à une généralisation du paiement à la course et réclament une augmentation. Une perte de pouvoir d'achat estimée à près de 30%, d'après les collectifs de livreurs

« Les forçats du bitume relèvent la tête ». Colère des livreurs de repas à vélo travaillant pour la plateforme de livraison de repas à domicile Deliveroo. Ils manifestaient ce dimanche en fin d'après-midi à Paris sur la place de la République contre la décision de Deliveroo de les payer à la course.

Cette décision qui a mis le feu aux poudres doit entrer en vigueur dès ce lundi 28 août. D'après les collectifs de livreurs ce nouveau mode de rémunération pourrait diminuer leur pouvoir d'achat de 30%.

Soumis à un nouveau contrat depuis la fin août 2016 et applicable aux nouveaux embauchés à partir de cette date, la majorité des coursiers "ne sont plus payés à l'heure mais seulement à la commande, au prix de 5,75 euros à Paris et 5 euros en province, un tarif qu'ils souhaitent voir passer à 7,50 euros", avec un "minimum de deux courses par heure", expliquait Jérôme Pimot, à la tête du collectif parisien qui les représente, le Clap, lors d'une manifestation organisée le 11 août à Paris.

Auparavant, les coursiers, au statut d'indépendants, étaient payés 7,5 euros de l'heure auxquels s'ajoutait une prime de 2 à 4 euros. Les autres livreurs sont payés 5 € (5,75 € à Paris) par course. La direction souhaite généraliser cette rémunération à ses 7 500 livreurs. Selon elle, seules 600 personnes sont concernées. Deliveroo a donné jusqu'à fin août 2017 à ceux qui travaillent encore à ces conditions pour changer de contrat. Une décision mal vécue par ces coursiers qui avalent les kilomètres pour gagner leur vie.

Chez Deliveroo, on estime que cette tarification permet au contraire de générer un chiffre d'affaires de 14 € l'heure, soit 40 % de plus que le smic horaire brut. Faux, rétorque le Clap (Collectif des livreurs autonomes de Paris) qui dénonce les cadences infernales pour atteindre ce montant.

Un nouveau rassemblement de coursiers Delivroo en colère est prévu ce lundi après-midi, à 15h, place de la république, à Paris.