Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Les franciliens en quête de fraîcheur !

21 juin 2017 à 19h09 Par Rédaction

Alors que la canicule se poursuit en Ile-de-France, les franciliens sont nombreux à chercher l'air frais. En attendant un temps un peu moins chaud, voici où trouver un peu de climatisation et d'ombre dans la région.

C'est le Graal de cette semaine : endroit frais ! Ce mercredi encore, les maximales ont atteint les 37° dans le Val-de-Marne. Pas moins de 36° pour ce jeudi. L'esnsemble des départements franciliens restent en alerte orange canicule selon Météo France. Alors où aller par ces fortes chaleurs ? Les centres commerciaux, supermarchés et cinémas sont à privilégier, car très souvent climatisés. Mais il y a d'autres moyens pour se rafraîchir, comme les piscines, les nombreuses îles de loisirs de la région, ou encore les parcs ombragés.

Où vont les franciliens ?

Objectif ? Fuir la canicule ! Sophie « envisage d'aller à la piscine, sinon au cinéma. Si on a de la chance il est climatisé. Je pense qu'on peut toujours trouver de l'air frais. Quitte à la limite à aller sous un tunnel » ! Anthony préfère lui « les centres commerciaux, ou aussi le cinéma. Et le ventilateur chez soi c'est pas mal aussi » ! Autre solution, boire de l'eau et manger une glace. Elias est glacier à Paris, dans le quartier de Cour-Saint-Emilion : « les gens souffrent un peu consomment de l'eau fraîche. Des glaces aussi énormément. De toute façon tout ce qui est chaud, ça empêche les gens d’être à l'aise ».

En dessous de 30° ce week-end

Une bonne nouvelle pour tous ceux qui souffrent trop de la chaleur, le mercure va chuter dès ce vendredi. Jeudi sera donc la dernière journée caniculaire. Vendredi 23 juin donc, la maximale ne devrait pas dépasser 28° dans la région. On attend 26° à Versailles, 27° à Meaux, ou encore 28° à Créteil. Et ce week-end aussi vous allez pouvoir respirer. Entre 26 et 28° samedi et dimanche selon les prévisions. Le soleil devrait rester au rendez-vous. Sauf dimanche, où quelques nuages pourraient bien venir rafraîchir encore l'atmosphère.

Virgil Bauchaud