Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Levallois-Perret : le policier antiterroriste harcelait ses collègues

28 mai 2019 à 09h36 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

Des centaines de SMS, des filatures, le policier antiterroriste ne reculait devant rien pour « traquer » celles dont il tombait amoureux. Jugé lundi à Nanterre, le parquet a requis 8 mois de prison avec sursis.

Un policier de la sous-direction antiterroriste de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) était jugé lundi pour harcèlement moral devant le tribunal correctionnel de Nanterre.

Son dossier professionnel est lui irréprochable. Il reçoit à plusieurs reprises des félicitations pour avoir contribué à déjouer un attentat terroriste ou avoir résolu plusieurs dossiers. Coté cœur c’était plus compliqué.

Le parquet a requis 8 mois de prison

Il avait ainsi envoyé des centaines de messages à une collègue, elle aussi en poste à la sous-direction antiterroriste. Il se trouvait partout où elle allait. L’enquête de l’IGPN a aussi dévoilé les cas similaires de 3 anciennes collègues, harcelées elles aussi. L’une d’elle a notamment raconté des allers-retours sur un week-end en TGV où l’amoureux éconduit se trouvait à chaque trajet sur le siège en face d’elle.

Le parquet a requis 8 mois de prison avec sursis et une obligation de soins. La décision sera rendue le lundi 3 juin.