Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

M.Pokora s’indigne contre « l’égoïsme » d’une cliente au supermarché (photo)

17 mars 2020 à 11h45 Par A.L.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram @MattPokora

Alors qu'un nouveau coronavirus ne cesse de contaminer de nouvelles personnes dans le monde, M. Pokora vient de montrer son mécontentement suite à l'attitude d'une cliente dans un supermarché.

Alors que le bilan mondial de l’épidémie du nouveau coronavirus a dépassé, ce lundi 16 mars, le cap des 175.530 personnes infectées et plus de 7.000 morts dans le monde, ce mystérieux virus a appelé le président de la République Emmanuel Macron, à faire fermer tous les commerces dit "non-essentiels" à l'instar des bars, restaurants, cinémas, discothèques, musées...etc, mais également à annoncer un confinement total de la population dès ce mardi à midi. Une décision qui affecte énormement la population mais aussi le monde de la musique et du spectacle. En effet, si de nombreux artistes ont vu leur tournée annulée ou reportée, M. Pokora fait partie de l'un d'entre eux. Le chanteur français a d'ailleurs fait part de son mécontentement face au comportement jugé déplacé d'une cliente dans un supermarché.

"L'égoïsme : tant que moi j'en ai plus qu'il n'en faut"

En effet, tandis que de nombreux Français se précipitent dans les supermarchés pour faire des réserves alimentaires, M. Pokora a partagé son agacement sur les réseaux sociaux après avoir croisé une femme dont le chariot était très rempli"L'égoïsme : 'Tant que moi j'en ai plus qu'il n'en faut... Les autres, c'est pas mon problème...'. On vous a dit pas de fermeture de supermarchés !!!! Calmaaaa !", a-t-il écrit dans sa story Instagram.

Pour autant, même s'il a récemment poussé un coup de gueule contre les mesures du gouvernement suite à l'annulation de ces concerts, le chanteur a appelé les Français à respecter les règles. "Prenez soin de vous, respectez les consignes et tous ensemble faisons que ce virus soit de l’histoire ancienne", a-t-il écrit, ajoutant avoir "une grosse pensée pour le personnel hospitalier, les médecins, les urgentistes, les chercheurs etc... qui sont mobilisés chaque jour et pour les familles et personnes touchées directement ou indirectement par ce foutu virus".