Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Nous ne sommes plus obligés de nous taire au cinéma !

02 novembre 2017 à 10h03 Par Mikaël Livret
Crédit photo : https://www.flickr.com

Le temps où les « chut » et les « taisez-vous » ponctuaient une séance de ciné est révolu en Ile-de-France. Désormais, cotillons, hurlements et chansons ponctuent la soirée. Le ciné-karaoké fait son show au Grand-Rex, à Paris. Immersion.

Vous êtes là pour faire du bruit et vous amuser ? » La salle hurle et siffle, les cotillons volent ! Nous sommes dans la salle numéro 2 du Grand-Rex (2e arr), et l’ambiance feutrée, et habituelle, lors de la projection d’un film au cinéma, est remplacée par une certaines hystérie festive.

« L’Ecran pop » propose des soirée ciné-karaoké en diffusant « Mamma Mia ! », le film de 2008 inspiré des tubes d’Abba avec Meryl Streep et Pierce Brosnan. Le concept est limpide : permettre aux fans de films musicaux de venir costumés, de chanter et danser pendant la projection. Elle est inspirée du « sing-along » anglo-saxon, qui « cartonne » depuis les années 1990 en Angleterre et aux Etats-Unis, mais n’a curieusement jamais été développée en France.

Seul le Studio Galande, dans le quartier Latin (5e arr), propose les vendredis et samedis soir, depuis 1980, des « séances animées » autour du film culte « The Rocky Horror Picture Show ». « Nous sommes dans la même veine, explique Natacha Campana, la fan de comédies musicales de 36 ans qui a créé l’Ecran pop, dans les colonnes du Parisien. A la différence que chez nous, les paroles des chansons défilent sur l’écran, ce qui permet à tout le monde de chanter, et nos comédiens ne sont là que pour animer la première partie avec des animations, un concours... »

À l’entrée de « Mamma Mia ! », chaque spectateur se voit remettre avec son ticket, à 18,50 €, (une séance de ciné parisienne oscille entre 10 et 12 €), un sac avec des serpentins, des ballons, un sifflet, un flacon à bulles... Qu’il est invité à utiliser en fonction des scènes du film, sifflant les beaux gosses, faisant des bulles pendant le mariage...

Objectif banlieue

Depuis la première au mois de septembre, Natacha Campana a réussi son deuxième pari : faire de l’Ecran pop un rendez-vous mensuel au Grand Rex. La deuxième séance de « Mamma Mia ! », ce jeudi soir (2 novembre), puis celle du 7 décembre affichent complets. La suivante, le 11 janvier, se remplit vite. « Du coup, nous travaillons sur un deuxième film et achetons les droits des textes pour pouvoir les diffuser sur grand écran, explique la créatrice de l’Ecran pop. Nous sommes aussi en discussion avec un grand groupe de multiplexes pour développer nos soirées en banlieue parisienne et province en 2018. » « Mary Poppins », « Grease », « Dirty Dancing », « The Blues Brothers », « La La Land », les grands films musicaux ne manquent pas, leurs fans non plus.