Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Nouvelle campagne contre le portable au volant

20 octobre 2017 à 10h46 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Sécurité routière

Les résultats d'un sondage publiés récemment l'ont confirmé : les Français souhaitent qu'il y ait plus de sensibilisation aux dangers de la route. Hasard du calendrier : la Sécurité Routière lance une nouvelle campagne d'envergure, nommée "Au volant le téléphone peut tuer". Vous l'avez compris, le sujet est de lutter contre l'usage du mobile en conduisant, un fléau des temps modernes.

La Sécurité Routière donne des chiffres frappants. Une personne sur deux avoue qu'il lui arrive d'utiliser son téléphone au volant, que ce soit pour lancer un appel, lire ou écrire un texto, ou consulter un mail. Or cela multiplie par trois le risque d'accident. Par exemple, en ville à 50 km/h, on parcourt 70 mètres si on quitte la route des yeux pendant cinq secondes.

En France, 9 % des accidents mortels seraient causés par l’inattention ou le téléphone. Cela concerne plus particulièrement les nouveaux conducteurs, "qui n’ont que peu d’automatismes en place et disposent de peu de disponibilité attentionnelle pour appréhender et gérer des situations de conduite complexe". Les jeunes générations ont aussi plus de mal à se séparer de leur smartphone, qui vibre sans cesse.

Pour rappeler le danger que représente le portable en voiture, une campagne est donc lancée. Depuis ce vendredi 20 octobre, un spot est diffusé à la radio et des affiches sont visibles dans la rue. Sur les visuels, on voit le slogan de la campagne « Au volant, le téléphone peut tuer ». En plus du slogan, une affiche montre la main géante d'un conducteur écrasant un cycliste de la taille d'un moustique alors qu'il s'apprête à pianoter sur son smartphone. Sur les autres, ce sont un piéton et une voiture qui sont broyés contre le smartphone.

C'est la partie sensibilisation

En dessous, il aurait peut-être fallu rappeler la partie répression, ce qui parle plus à certains. Avoir son téléphone en main, pour n'importe quelle raison (même lancer l'application GPS) peut entraîner une amende de 135 € et un retrait de 3 points sur le permis de conduire, mais c'est surtout très dangereux. Quitter la route des yeux pour lire ou écrire un texto multiplie par 23 les risques d'accident, calcule la Sécurité routière !

Au moindre bip, on se précipite sur nos téléphones. Pour nous aider à « décrocher », il existe des applis « mode voiture », similaires au mode avion. Problème : il faut les activer volontairement. Mais c'est en train de changer. Désormais, quand l'iPhone détecte que la voiture est en mouvement, il bloque les notifications.