Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Paris : deux policiers aux assises pour le viol présumé d’une touriste

14 janvier 2019 à 11h02 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Common Wikimédia

Ils faisaient parti de la BRI et voulaient faire visiter le mythique 36 Quai des Orfèvres à la victime. La question du consentement sera au cœur des 3 semaines de procès.

Le procès doit durer jusqu'au 1er février. Deux policiers de l’antigang sont jugés à partir de ce lundi 14 janviers devant les assises de Paris. Ils comparaissent pour le viol présumé d’une touriste canadienne, il y a 4 ans dans les mythiques locaux du 36 Quai des Orfèvres. La question du consentement sera au cœur des trois semaines de procès qui doit se tenir jusqu’au 1er février.

Que s’est-il passé cette nuit du 22 avril 2014 ? Ce soir-là, une jeune canadienne accepte d'aller visiter les bureaux de la Police Judicaire, avec deux policiers de la BRI. Elle les auraient rencontré un peu plus tôt dans un pub irlandais, tout près.

Leur ADN a été retrouvées sur le string de la victime

Il est tard. La soirée était festive et arrosée. Il est un peu plus de minuit quand la touriste et les deux policiers entrent dans le 36 Quais des Orfèvres. Une heure plus tard, la jeune femme repasse l’entrée. Le gardien qui filtre les passages remarque une femme en larme, sans ses collants et elle tient ses chaussures à la main. Elle affirme, en anglais, qu'elle a été violée.   

Dans la première version des policiers, ils nient le viol, avant de reconnaitre des rapports sexuels consentis. Leur ADN a été retrouvées sur le string de la victime. Une troisième empreinte génétique retrouvée également sur le sous-vêtement n'a pas pu être identifié.