Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Paris : une étudiante licenciée après avoir dénoncé son manager voyeur

26 novembre 2019 à 10h20 Par Mikaël Livret
Elle avait retrouvé un téléphone dans les vestiaires entrain de filmer.
Crédit photo : Capture d'écran Google Maps - Mcdonald's

La jeune femme de 20 ans avait surpris l’homme en train de la filmer à son insu dans les vestiaires d’un restaurant McDonald’s près de Chatelet à Paris.

Un travail pour payer ses études. Quand cette jeune étudiante de 20 ans est embauchée le 16 octobre, elle pense que le plus dur est derrière elle. En 15 jours, tout a basculé. Eva découvre alors un téléphone caché dans les vestiaires où elle se changeait. Elle saisit l'appareil qui n'est pas verrouillé et découvre que son propriétaire n'est autre que son supérieur. La jeune étudiante dépose plainte immédiatement. Le manager est licencié.

Le calvaire se poursuit pour la jeune femme, choquée. Recrutée en temps partiel, Eva a d'abord bénéficié d'un arrêt de travail, avant de recevoir, le 20 novembre dernier, un courrier l’informant de la rupture de la période d’essai de son contrat. « Je voulais juste travailler », se désole Eva dans Le Parisien.

La jeune femme indique que la direction des ressources humaines lui a proposé de changer de restaurant après sa plainte. Elle ne l'a pas souhaité. « Je n'étais pas capable de retravailler », témoigne-t-elle dans le quotidien. « Puis, on m'a proposé une transaction financière pour que je démissionne, mais j'ai aussi refusé. Je n'allais pas quitter mon travail alors que c'est moi qui ai été agressée ! ». L’étudiante entend contester cette décision devant les prud’hommes.