Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Pas de marché de Noël des Champs-Elysées : qu’en pensent les Franciliens ?

07 novembre 2017 à 13h49 Par Virgil Bauchaud
Crédit photo : Pexels

Alors que les forains ont organisé de nouveaux blocages ce mardi, le marché de Noël des Champs-Élysées reste pour le moment interdit. L’hiver 2017 se passera des chalets traditionnellement installés en bas de l’avenue parisienne. La Mairie de Paris l’a confirmé. Mais qu’en pensent Franciliens et touristes ?

L’événement rassemblait chaque fin d’année 15 millions de visiteurs. Cette année, il n’y aura pas besoin de jouer des coudes pour accéder aux bas des Champs-Élysées. Et pour cause, le marché de Noël ne verra pas le jour cet hiver 2017. C’est notamment pour cette raison que les forains ont organisé des opérations de blocage sur les routes d’Ile-de-France, ces lundi et mardi. En juillet dernier, le Conseil de Paris avait décidé de ne pas renouveler le marché tel qu’il était jusqu’à maintenant. Le but est de s’orienter vers une « dimension culturelle et esthétique n adéquation avec ce site d’exception ». Voilà pour le rappel.

Sur les Champs, il y a les déçus…

Parmi les millions de visiteurs, beaucoup de Francilien, mais aussi de touristes français et étrangers. Et au moment d’apprendre la nouvelle, ces derniers étaient assez déçus. À l’image d’Anna, venue de Madrid : « je l’ai déjà visité une fois et je pense que ce n’est pas bien de le supprimer. C’est une question d’habitude, venir à Paris en hiver pour voir le marché de Noël ». Même son de cloche pour Frédérique de Perpignan, qui trouve cette décision « dommage » et qui « espère le faire une autre année, ça doit être à voir ! ».

Et ceux à qui le rendez-vous ne vas pas manquer


C’est le cas de Christine, pour qui le marché « ne vendait que des cochonneries, on avait pas besoin de ça et ce n’était pas vraiment l’esprit de Noël ». Des Champs-Élysées moins fréquentés pendant les fêtes, une bonne nouvelle aussi pour Séverine, qui travaille dans le coin : « je ne viens jamais ici à cette période parce que c’est blindé. C’est bien pour les touristes, mais pour ceux qui habitent et travaillent ici, ce n’est pas si bien que ça le marché de Noël ».