Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

PMA : une Parisienne se confie sur son combat pour devenir maman

23 septembre 2019 à 11h31 Par Mikaël Livret
Une parisienne tente de devenir maman grâce à la PMA à l'étranger alors que le projet de loi est débattu mardi 24 septembre en France
Crédit photo : Pixabay

L’examen du projet de loi bioéthique à l’Assemblée Nationale débute mardi 24 septembre 2019. À la veille des premiers débats, la principale mesure concerne l’ouverture de la PMA à toutes les femmes. Témoignage.

Le débat s’annonce rude. Alors que la loi bioéthique sera débattue à partir du mardi 24 septembre par les députés à l’Assemblée Nationale, une parisienne se bat de son coté pour devenir maman.

La principale mesure de ce projet de loi concerne l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, qu’elles soient lesbiennes ou célibataires. Une procédure qui sera intégralement remboursée par la Sécurité Sociale comme, c’est le cas pour les couples hétérosexuels. 

Eva Sophie Dupont est auteure du blog « ici mama solo ». À 43 ans, cette hongroise d’origine est arrivée à Paris pour ses études et n’est plus jamais repartie. Son souhait le plus cher est de devenir maman. Depuis 4 ans, elle a entamé une procédure de PMA à l’étranger, en Espagne. On lui a demandé comment elle en était venue à se lancer dans cette aventure en solo. Écouter le podcast

Un véritable parcours du combattant qui coute cher en argent et en énergie. À noter qu’en moyenne un seul essai de PMA coûte un peu plus de 4000 euros en France par exemple. Écouter le podcast

On lui a demandé pourquoi selon elle la PMA n’était toujours pas ouverte aux femmes célibataires en France. Écouter le podcast

On lui a demandé si le fait d’élever un enfant seul était une crainte.  Écouter le podcast

Eva-Sophie croise actuellement les doigts puisque le dernier transfert d’embryon semble avoir réussi. La première échographique est prévue le 30 septembre. À noter que la Manif Pour Tous a déjà appelé à manifester contre ce projet de loi le 6 octobre prochain à Paris. Le mouvement a fait son université de rentrée ce week-end dans les Yvelines à Port Marly.