Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Projet d’attentat de Villejuif : le procès de Sid Ahmed Glam s’est ouvert

05 octobre 2020 à 16h30 Par Maud Tambellini
l'église Saint-Cyr-Sainte-Julitte de Villejuif. C'est cette église que voulait viser Sid Ahmed Glam
Crédit photo : wikimedia commons

Sid Ahmed Glam est poursuivi pour le meurtre d’une professeure de fitness en avril 2015. Son corps avait été retrouvé dans sa voiture, garée près de l’église de Villejuif où l’accusé prévoyait un attentat.

Le procès de l'étudiant algérien Sid-Ahmed Ghlam, accusé d'avoir projeté un attentat contre une église en avril 2015 à Villejuif et d'y avoir tué une femme de 32 ans, s'est ouvert ce lundi 5 octobre devant la cour d'assises spéciale de Paris.

Le corps d’Aurélie Châtelain avait en effet été retrouvé dans sa voiture, garée tout près de l’église du Val-de-Marne. Dans cette affaire, tout est parti d’un coup de fil de Sid Ahmed Glam passé au samu le 19 avril 2015 au matin. L’étudiant, inscrit en licence d’électronique à Paris, dit avoir été victime d’un coup de feu et est hospitalisé.

Mais la police est rapidement intriguée par des traces de sang dans sa voiture, ainsi que la présence d’un gyrophare. Après avoir obtenu un mandat de perquisition, c’est un véritable arsenal de guerre qui est retrouvé à l’intérieur ; fusil mitrailleur, pistolet etc…

Neuf autres personnes sont d’ailleurs jugées pour du soutien logistique à Sid Ahmed Glam dans son projet funeste de s’en prendre à une église de Villejuif à l’heure de la messe un dimanche.

L’étudiant algérien, par ailleurs fiché S, nie l’intégralité des faits, y compris le meurtre d’Aurélie Châtelain, et affirme avoir renoncé à son projet d'attentat. Il aurait appelé les secours après s'être tiré volontairement une balle dans la jambe.