Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Seine-et-Marne : la préfecture autorise l’abattage de 10 000 sangliers

04 novembre 2020 à 15h45 Par Maud Tambellini
L'an dernier 13 000 sangliers ont du être tués en Seine-et-Marne
Crédit photo : pixabay

Pour éviter des dégâts trop importants sur les cultures agricoles du département, la préfecture de Seine-et-Marne a autorisé l’abattage d’au minimum 10 000 sangliers d’ici la fin de l’année.

La Seine-Marne compte plus de 3 000 exploitations agricoles ; réparties sur plus de la moitié de son territoire. Or, les sangliers sont à l’origine de 90% des dégâts constatés sur les terres agricoles.

La commission départementale de la chasse et de la faune sauvage a tenu une réunion mardi 3 novembre. Il a été décidé d’une régulation de la population des sangliers. L’arrêté préfectoral précise : « la régulation du sanglier est autorisée afin d’éviter une augmentation trop importante [….] des dégâts causés par cette espèce. » Le texte prévoit « le prélèvement d’au minimum 10 000 sangliers d’ici au 31 décembre. »

En revanche la préfecture rappelle qu’au delà, toute activité de chasse est suspendue, en raison du confinement. La décision a néanmoins eu du mal à passer auprès de Giovanni Recchia, conseiller municipal à Melun et membre du parti animaliste. Il a dénoncé une tuerie programmée et n’exclut pas de saisir le tribunal administratif pour contester cette décision.