Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

Seriez-vous prêts à repasser le bac ?

26 juin 2017 à 21h05 Par Rédaction

Rebelote ! Une soixantaine de lycéens parisiens vont devoir repasser l'épreuve du bac de maths 2017. Le correcteur s'est fait voler sa sacoche qui contenait les copies. Et vous, pourriez-vous repasser le bac ?

Certains en feraient des cauchemars ! Et si vous deviez repasser votre bac ? C’est ce qui arrive en ce moment à 61 parisiens de la filière ES ! Ils pensaient en avoir terminé avec e bac 2017. Mais ils vont devoir repasser leur épreuve de maths ce mercredi 28 juin ou en septembre. La raison de cette mésaventure ? Le professeur qui corrigeait leurs copies s’est fait voler sa sacoche contenant les copies. Fait « rarissime », précise l’Éducation Nationale. Reste que cette épreuve des mathématiques est capitale pour ces lycéens, puisque coefficient 7 !

Prêts à repasser le bac ?

Vous ne seriez pas vraiment emballés à l’idée de repasser le bac. À l’image de Nicolas que nous avons croisé dans les rues de la région : « si je gère l’épreuve je le prendrais bien. Mais sinon je pense que je pourrais m’énerver ». Arthur lui non plus ne serait pas partant pour se replonger dans l’ambiance révisions du bac : « on se prépare pour une épreuve le jour J donc on ne veut pas les repasser. Surtout si l’épreuve s’est bien passée ».

Votre bac : entre bons et mauvais souvenirs

Pas question donc d’y retourner. Et on comprend mieux pourquoi lorsqu’on vous demande vos souvenirs de bac ! Ambiance « stress, de la fatigue et des révisions ». Voilà ce qu’évoque ce moment fatidique à Angel. Pour Axel, « le pire c’est pendant les oraux et que l’on passe en dernier parce qu’on est dernier de la liste ! On voit tout le monde sortir en pleurant alors qu’on attend notre tour. On se dit que ca va mal se passer. Mais finalement ça va ». Autant que le bac reste un souvenir donc ! Et ce ne sont pas les 144.000 franciliens qui sont dans l’attente des résultats qui diront le contraire !

Virgil Bauchaud