Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Slimane énervé après un contrôle de police dans un Thalys (VIDEO)

24 octobre 2017 à 12h00 Par Aurelie Amcn
Crédit photo : Slimane Instagram

Enervé et triste, Slimane raconte son "contrôle de police abusif" dans un train Thalys entre la Belgique et la France. En vidéo, il dénonce le comportement et les paroles des policiers. Regardez !

« Clairement, je ne fais jamais ça. Mais là, je suis énervé et surtout triste ! », commence Slimane dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux (ci-dessous). Le vainqueur de la saison 5 de The Voice est aujourd’hui devenu l’un des coachs de la version belge du célèbre télé-crochet de TF1. Pour cela, ce week-end il se trouvait en Belgique. Lundi dans l’après-midi, l’interprète de Viens On S’aime reprend son train, un Thalys direction la Gare du Nord à Paris. À bord, des policiers contrôlent son wagon. Chaque passager présente sa carte d’identité. Mais Slimane a quant à lui droit à un traitement particulier. Selon lui, cette attitude est digne d’un « contrôle abusif ». 

SLIMANE : « CELA EST DU RACISME DU QUOTIDIEN ET DE SÉGRÉGATION »

« Le policier ne garde que ma pièce d’identité. Quand je lui demande pourquoi, il me dit que c’est pour la vérifier. Et je me rends compte que je suis le seul à qui il a pris la pièce d’identité pour une vérification. Je réfléchis, puis je regarde autour de moi. Je me rends compte qu’il n’y a que des hommes d’une trentaine d’années d’apparence caucasienne et que je suis la seule personne avec un faciès et un nom à connotation musulmane. Je commence à me poser des questions (…), que cela est une sorte de racisme du quotidien et de ségrégation », raconte-t-il dans sa vidéo. Bien décidé à ne pas laisser passer cela, Slimane va ensuite à la rencontre des agents de police pour avoir des explications « très gentiment et avec beaucoup de politesse ». Si l’un des policiers affirme qu’il y a actuellement beaucoup de fausses cartes d’identité en circulation, le second hausse le ton face à Slimane. 

ATTRISTÉ, SLIMANE NE PÈSE PAS SES MOTS…

« Je trouve que ce comportement est un comportement à caractère raciste et que moi, je me suis senti différent des autres. Et c’est là que cela devient drôle (…). Là, il me dit que je n’ai pas le droit de le traiter de raciste et commence à crier. Je lui ai juste demandé des explications. Et la seule réponse de ces policiers, avec le tutoiement bien sûr, a été : ‘’tu vas te taire sinon je vais te contrôler (…). Si tu continues comme ça, je vais t’emmener au poste. Écoute-moi bien, je t’emmène au tribunal », poursuit Slimane, très attristé par la situation. Toutefois, Slimane affirme que ce n’est pas la première fois qu’il est victime d’une telle expérience. Cela le rend donc d’autant plus « triste, parce que ça arrive trop souvent et que ça devient banal. Personne n’a rien dit et je me suis retrouvé seul avec mon manager face à des policiers qui m’ont parlé comme si j’étais la dernière sous-merde qu’il avait rencontrée dans leur vie. Ces personnes n’ont pas le droit, sous réserve de porter un uniforme, de nous parler comme si on était des incultes forcément dealer de drogue ». 

Si Slimane n’a pas pesé ses mots pour dénoncer de tels agissements, il ne remet cependant pas en cause le travail de la police nationale. « Je ne suis pas du tout en train de pointer du doigt la police française. Je sais très bien que c’est un métier très difficile et que la plupart des policiers sont des gens formidables. Je pointe le doigt sur ces contrôles abusifs qui sont les déclencheurs de plein de choses chez les jeunes et moins jeunes à qui on fait sentir qu’ils ne sont pas français ». Depuis sa publication, la vidéo (ci-dessous) affiche plus de 94 000 vues et de nombreux commentaires.