Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Divertissements

Susan Boyle : après avoir été agressée, elle a peur pour sa vie !

26 juin 2017 à 18h34 Par Rédaction

Susan Boyle refait surface dans l'actualité, mais malheureusement pas grâce à sa musique. En effet, depuis quelques temps la chanteuse est la victime d'un groupe de jeunes qui l'agressent régulièrement.

Vous souvenez-vous de Susan Boyle ? Elle avait fait sensation durant l’émission « Britain’s Got Talent » il y a quelques années et avait bouleversé le monde entier. Ces derniers jours,elle est de retour dans l’actualité. Le journal « Mirror » a révélé que la chanteuse a été plusieurs fois la victime d’une bande de jeunes, proche de son domicile.

Dans son quartier, il y a eu beaucoup d’agressions ces derniers jours, mais Susan Boyle semble être leur cible préférée. Un témoin a raconté les faits dans les colonnes du journal britannique. Il aurait vu qui a l'attaque de ces délinquants dans un bus : « Nous étions à l’intérieur du bus et ils nous jetaient des pierres et criaient des choses ». Il a poursuivi « Une autre fois, 10 ou 15 d'entre eux étaient autour d'elle pour lui jeter des trucs. Ils ont allumé un morceau de papier et lui ont jeté au visage ». Pire, le témoin s’est souvenu d’une scène sordide à la sortie du centre commercial de la ville. «Je me rendais au Mill Centre et Susan en sortait. Ils atten­daient à l'entrée et lui ont dit « Pourquoi tu ne t'achètes pas une paire de lunettes, espèce de vieille s***** moche ». C'est horrible », a-t-il raconté.

Susan Boyle a touché en plein cœur le monde entier grâce à sa reprise de « I Dreamed A Dream » qui comptabilise plus de 200 millions de vues sur Youtube. Elle avait enregistré un album, mais est retombé dans l’anonymat depuis plusieurs mois. Atteinte du syndrome d’Asperger, elle n’a jamais réagi aux atroces attaques de cette bande de jeunes âges de 16 à 18 ans. Son porte-parole a demandé une protection policière. Elle n'a pas souhaité s'exprimer directement dans les médias se disant "sous le choc" de ce qu'elle vit depuis maintenant plusieurs mois.