Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Un 14 juillet sous très haute sécurité

12 juillet 2017 à 12h01 Par Rédaction

Défilé militaire sur les Champs-Elysées, venue du président américain Donald Trump, feux d'artifice à la tour Eiffel : Plusieurs dizaines de milliers de personnes vont se presser vendredi dans les rues de Paris pour célébrer la fête nationale française.

C’est toujours un évènement. La fête nationale du 14 juillet attire plusieurs dizaines de milliers de personnes dans les rues de la capitale. Non sans conséquences pour les franciliens qui souhaitent s’y déplacer. Un conseil : renoncez ! Dans le cas contraire on fait le point sur les conséquences de circulation.

Un large périmètre autour du Champs-de-Mars incluant les ponts de Bir-Hakeim et de l'Alma ainsi que la place du Trocadéro où se rassemblent habituellement le public sera interdit à la circulation et au stationnement des véhicules. Des accès aux stations de métro et de RER seront aussi fermés. Sur le RER C, la station Champ-de-Mars/Tour Eiffel ainsi que la station Pont de l’Alma seront fermées à compter de 19 heures. Pour le métro, l'accès aux stations Trocadéro, Passy, Dupleix, la Boissière, La Motte-Piquet, Grenelle et Iéna seront également fermées.

Forces de l’ordre, plots en béton et drones

La préfecture de police a dévoilé le dispositif de sécurité qui sera mis en place. Près de 11.000 policiers et gendarmes seront mobilisés vendredi pour les traditionnelles festivités du 14 juillet, "dans un contexte de menace terroriste élevée", a indiqué Michel Delpuech, le préfet de police.

Le préfet de police a aussi annoncé la création de deux zones de protection et de sécurité, sur le même modèle que pour les fan-zones lors de l’euro 2016. L’une sur les Champs-Elysées pour le défilé, l'autre sur le Champs de Mars pour le concert et le feu d'artifice. Les accès à ces zones seront protégés par des véhicules et des plots de béton afin d'éviter toute intrusion de véhicules.

Par ailleurs, les personnes seront soumises à un contrôle et à la fouille de leurs sacs par les forces de l'ordre. Un dispositif anti-drone, déjà testé depuis deux ans, sera utilisé pour neutraliser tous les engins dangereux. Les forces de l’ordre pourront aussi compter sur un drone de l’armée pour surveiller la zone du défilé autours des Champs Elysées et ainsi pouvoir identifier rapidement les mouvements de foule.