Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

Un agent de propreté filmé en train de jeter un chat vivant à la poubelle (vidéo)

07 mai 2020 à 16h00 Par A.L.
La séquence montre un agent de propreté jeter un chat dans une benne à ordure.
Crédit photo : Capture d'écran Facebook

Une vidéo filmée ce mardi 5 mai par un riverain d'un quartier de Montélimar, dans la Drôme, a provoqué une vague d'indignation sur les réseaux sociaux. La raison ? Elle montre un agent de propreté prendre un chat encore vivant avec sa pelle et le jeter dans la benne à ordures.

Stupeur dans les rues de Montélimar, dans la Drôme ! Un habitant de la ville, a filmé ce mardi 5 mai depuis son appartement, vers 6 heures du matin, deux agents de la société Véolia s’approcher d'un chat blessé allongé dans la rue. Sur la séquence d'une trentaine de secondes, on peut ainsi voir l’un d’eux prendre l'animal avec sa pelle avant de le jeter dans la benne à ordures d'un camion. Si la vidéo est rapidement devenue virale sur la toile, provoquant une vague d'indignation, l'association L214 est également montée au créneau. "Blessé par une voiture, ce chat agonisant au milieu d'une rue de Montélimar est traité comme un simple déchet", déplore-t-elle sur Twitter. 

L'indignation des défenseurs des animaux

Plusieurs associations de défense des animaux ont immédiatement déploré cet acte. Parmi elles, la Fondation 30 millions d'amis. "Voilà comment certains agents municipaux de la Ville de Montélimar traitent un animal, un être vivant sensible... Scandaleux et choquant", a-t-elle dénoncé, tout en décidant de porter plainte pour acte de cruauté. Immédiatement, la Ville de Montélimar a réagi. La municipalité a ainsi déclaré que les principaux concernés étaient "en cours d’identification" et seraient "convoqués dans les plus brefs délais, afin de prendre des mesures disciplinaires"

De son côté, Veolia France a affirmé "regretter fortement cet acte maladroit, qui a été réalisé dans la précipitation"Une pétition en ligne a déjà recueilli plus de 73.000 signatures ce jeudi 7 mai.