Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Un bar parisien a-t-il refusé l’entrée à des personnes noires ?

11 juin 2021 à 13h22 Par Lucas Pierre
Le restaurant La Pause Parisienne, situé sur une péniche, dans le VIIe arrondissement de Paris, est accusé de racisme pour avoir refusé l'accès à des personnes noires.
Crédit photo : CC0

Un bar parisien est accusé de racisme depuis ce mercredi 9 juin. La péniche, située dans le VIIe arrondissement, aurait refusé l’accès à des personnes noires selon certains témoignages, notamment celui d’un des DJ venu mixer à l’occasion de la réouverture des salles des restaurants. Dans un communiqué, la direction de la péniche dément tout acte raciste.

Un bar parisien aurait refusé l’entrée à des personnes noires. C’est en tout cas ce qu’affirment certaines personnes présentes le jour de la réouverture de cette péniche, « La pause parisienne », amarrée aux quais de Seine, dans le VIIe arrondissement de Paris. Ce mercredi 9 juin, un événement est organisé à l’occasion de cette nouvelle étape du déconfinement. Trois DJ sont invités à mixer de la musique « hip-hop, afro, dancehall » selon la communication de l’organisateur de l’événement sur les réseaux sociaux.

L’un des DJ s’appelle Dre Tala. Sur son compte instagram, il a donné son témoignage quant au déroulé de la soirée. Quand il arrive sur les lieux, le premier DJ programmé est déjà derrière les platines. Problème, le bar est vide. Et quand il demande au directeur pourquoi le bar est vide, il lui répond que les clients ne lui plaisaient pas. « La population est trop urbaine » lui aurait-on dit.

Le restaurant dément tout acte raciste

Dans le même temps, une immense file d’attente se forme devant l’établissement. Après d’autres phrases du même type lancées ici et là, les musiciens décident finalement de quitter les lieux. Sur instagram, l’organisateur de la soirée publie un message pour expliquer le départ des DJ.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Cimer! (@cimer)

De son côté, le restaurant se défend par le biais d’un communiqué. « Il ne s’agit en aucun cas d’un acte raciste » peut-on lire. Il indique que la péniche a une capacité de 48 tables, pour un total, donc, de 173 personnes. Dans la fille d’attente, c’est entre 200 et 300 personnes qui attendent de monter sur la péniche. Le restaurant assure donc avoir refusé l’entrée des personnes n’ayant pas réservé « avec regret ».