Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Un contrôle de stationnement dégénère en bagarre générale

07 mai 2018 à 10h29 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Image d'illustration - Pixabay

Prenez trois agents de la société Moovia en charge de la verbalisation dans la capitale. Rajoutez une esthéticienne et trois policiers et vous obtenez une scène improbable survenue le week-end dernier en plein Paris.

Hallucinant. Le différent débute devant un salon de beauté du très chic quartier Pereire, dans le 17e arrondissement de Paris. Des agents verbalisateurs de la société Moovia, ceux-là même assermenté pour contrôler le stationnement dans les rues de la capitale, ont chercher à se battre avec des policiers et une commerçante. L’un des agents a même asséné un coup de poing à l’un des fonctionnaires de police.

D’autres agents Moovia, en mission dans le quartier, ont convergé vers la scène montrant « le souhait d’en découdre avec les effectifs ». Les policiers ont dû appeler du renfort et utiliser le gaz lacrymogène. Des passants hostiles, dont un avec deux chiens, s’en sont également mêlés. Trois des agents bagarreurs de la société Moovia étaient toujours en garde à vue dimanche.

La société Moovia n’avait pas vraiment besoin de cette mauvaise publicité. En effet, depuis le début de l’année, une série de couacs ont mis à mal les prestataires opérant pour la mairie de Paris dans la verbalisation du stationnement. Streeteo, par exemple, avait employé des agents non assermentés, certains sans permis et d’autres positifs au cannabis. Cerise sur le gâteau, l’un de ses cadres avait dressé 5.000 faux PV de stationnement (les FPS désormais) pour respecter les quotas imposés par la mairie de Paris. Une plainte avait été déposée.