Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Divertissements

Un meurtre à Cleveland aux États-Unis diffusé sur Facebook

19 avril 2017 à 11h33 Par Rédaction

La police de Cleveland, dans l'Ohio, est à la recherche d'un suspect accusé d'avoir tué un homme âgé en direct sur Facebook Live, ce dimanche aux États-Unis.

MISE A JOUR MARDI 18 AVRIL 19:00 -

Le meurtrier présumé d’un vieil homme à Cleveland, activement recherché après avoir diffusé son assassinat sur Facebook et promis de tuer d’autres personnes, s’est suicidé, a annoncé la police ce mardi. 

 

C'est une affaire digne d'un épisode de la série américaine « Esprits Criminels ». Cela a vraiment eu lieu et ça fait froid dans le dos ! Dans cette vidéo, Steve Stephens dit avoir tué plus de dix autres personnes, mais les autorités de la ville n’ont retrouvé aucune trace d’autre homicide.

« Tout le monde est mobilisé pour trouver cet homme », a déclaré le chef de la police de Cleveland, lors d’une conférence de presse où il demandait au suspect de se rendre aux autorités. Ce dernier a utilisé le service de vidéo en direct d'un réseaux social, Facebook Live, pour diffuser un meurtre. Il s'est dirigé vers un homme de 74 ans et l'a abattu froidement tout en filmant la scène. Sur cette vidéo, on peut l'entendre dire "J'ai trouvé quelqu'un. Je vais le tuer. Je vais tuer ce vieux gars", avant d'interpeler sa victime sur un trottoir. Puis, les images montrent le suspect abattre cet homme de sang froid, et reprendre le volant de sa voiture.

Sa victime a été identifiée comme étant Robert Godwin Sr. Stephens. Selon la police, les deux hommes ne se connaissaient pas.

La plate-forme Facebook, qui comptabilise plus d’1,2 milliard d’utilisateurs quotidiens, a condamné l’homicide dans un communiqué de presse : "C’est un crime horrible et nous n’autorisons pas ce type de contenu sur Facebook. Nous travaillons dur pour maintenir un environnement sûr et sommes en contact avec les forces de l’ordre lors d’urgences, en cas de menaces directes à l’intégrité physique. "

En janvier, quatre jeunes Noirs de Chicago étaient accusés d’avoir attaqué un jeune homme blanc souffrant de troubles mentaux. Ils avaient diffusé les scènes de sévices sur Facebook, et ont été inculpés de crime de haine.

L'enquête se poursuit actuellement, les autorités recherchent toujours l'auteur des faits.

ATTENTION ! IMAGES VIOLENTES !