Je veux aider

Un navire-usine à la rescousse des producteurs de gel hydroalcoolique

09 avril 2020 à 09h00 Par Iris Mazzacurati
Odeep One embouteillera 600 tonnes de gel hydroalcoolique par semaine.
Crédit photo : OFW

Alors que partout en France, la plupart des entreprises chimiques, des parfumeurs ou même les producteurs d’Armagnac ont lancé leurs forces dans la bataille du gel hydroalcoolique, l’équipage de l’Odeep One s’est mis à pied d’œuvre pour fabriquer des contenants.

Vous avez le pied marin, j’espère ? Parce qu’aujourd’hui, je vous emmène en bateau. Allez, on embarque sur l’Odeep One, un gigantesque navire-usine basé à Sète dans l’Hérault. Alors que partout en France, la plupart des entreprises chimiques, des parfumeurs ou même les producteurs d’Armagnac ont lancé leurs forces dans la bataille du gel hydroalcoolique, l’équipage de l’Odeep One s’est mis à pied d’œuvre pour fabriquer des contenants.

Sa mission ? Fournir une partie des bouteilles pour tout ce gel et décupler le stock national en un temps record. Objectif : 600 tonnes de solution embouteillées par semaine.

Pourquoi et comment l’Odeep One peut-il réaliser cet exploit solidaire ? Parce que le bâtiment appartient à une entreprise privée, spécialisée dans la production de boissons à partir d’eau puisée en haute-mer.

Le navire-usine souffle ainsi ses propres bouteilles 100 % recyclables et gère l’embouteillage de A à Z.

Une force de frappe redoutable aujourd’hui mise au service du personnel soignant, des pompiers, des agents de transport ou du personnel des commerces alimentaires et de tous ceux que ce gel hydroalcoolique pourra préserver du virus.

Retrouvez tous nos podcasts