Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Un seul site francilien sélectionné au Loto du patrimoine

06 avril 2021 à 08h40 Par Jérome Pasanau
Trois millions de travaux sont nécessaires pour remettre les écuries Richelieu en état.
Crédit photo : Capture écran Le Parisien

Sur les 18 sites sélectionnés, seules les écuries Richelieu, à Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine, ont été sélectionnés en Ile-de-France cette année au Loto du patrimoine.

Il y a quatre ans, le bâtiment menaçait de s’effondrer. Les anciennes écuries, situées à l’angle des rues Carnot et Jean Jaurès, avaient alors été sauvées in extremis de la ruine.

Le site a retenu cette année l’attention de la mission Stéphane Bern, car il représente l’ultime vestige du grand domaine, château et parc, ayant appartenu au duc de Richelieu bâti à partir de 1760. C’est notamment dans ce château, qui a accueilli Louis XV et Mme de Pompadour, que la première représentation du « Mariage de Figaro » de Beaumarchais a eu lieu. Seule subsiste aujourd’hui la partie du bâtiment de service, destiné aux écuries. Un bâtiment, dont a hérité la mairie de Gennevilliers en 2015.

La mairie veut transformer le site des écuries Richelieu en maison des métiers d’art. Un projet de réhabilitation qui coûte cher : trois millions de travaux seraient nécessaires pour remettre le site en état.

C’est le seul site francilien, parmi les 18 retenus, à avoir été sélectionné dans cette quatrième édition du Loto du patrimoine. L’ensemble des monuments retenus par Stéphane Bern bénéficiera à terme des subventions générées par les gains des jeux de hasard.

L’an dernier, 6,11 millions d’euros avaient pu ainsi être redistribués, sauvant par la même occasion 260 sites français. Les dotations accordées cette année seront annoncées lors des prochaines journées du patrimoine.