Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Une artiste jugée à Paris pour exhibition sexuelle au Louvre

18 octobre 2017 à 09h54 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Le Louvre - Paris

L’artiste Deborah De Robertis est jugée ce mercredi pour exhibition sexuelle au Musée du Louvre. La Franco-Luxembourgeoise de 33 ans est accusée par le musée parisien d’avoir posé assise les cuisses écartées et le sexe apparent devant la « Joconde », en septembre.

Une performance « artistique » qui ne passe pas. L’artiste franco-luxembourgeoise Deborah De Robertis comparaît mercredi 18 octobre devant le tribunal correctionnel de Paris pour exhibition sexuelle. Elle est accusée par le Musée du Louvre d’avoir posé assise les cuisses écartées et le sexe apparent devant la Joconde, en septembre. Caméra GoPro accrochée au front, l’artiste de 33 ans scandait « Mona Lisa, ma chatte, mon copyright », avant d’être sortie du musée par les gardiens et interpellée par les forces de l’ordre.

Elle a ensuite passé deux jours en garde à vue avant d’être renvoyé devant le tribunal correctionnel par un magistrat pour exhibition sexuelle et violence contre un des gardiens, dont elle a mordu la veste lors de son interpellation.

Pas une première

L’artiste franco-luxembourgeoise avait déjà effectué plusieurs performances dénudées, notamment au Musée d’Orsay (7e arr). En février, elle avait également été poursuivie pour exhibition au Musée des Arts décoratifs et à la Maison européenne de la photographie avant d’être relaxée. Le tribunal avait estimé que le fait d’apparaître partiellement dénudée n’était « pas constitutif d’une exhibition », mais relevait plutôt de la performance artistique !