Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Une association demande un service minimum sur le RER

23 janvier 2020 à 09h47 Par Mikaël Livret
L'association "¨Plus de trains" interpelle les entreprises en charge des transports après 50 jours de grève.
Crédit photo : Common Wikimédia

Après plusieurs semaines de grève dans les transports en commun, l’association d’usagers « Plus de Trains » réclame deux RER sur trois et plus de conducteurs remplaçants aptes à conduire en zone RATP et SNCF.

Pour que le «calvaire» des usagers ne se reproduise pas. Face aux difficultés rencontrées par les Franciliens depuis 50 jours, l’association « Plus de Trains » appelle à tirer les leçons de cette grève inédite dans les transports en commun.

Dans un courrier adressé à Île-de-France Mobilités (IDFM), la SNCF, la RATP et à Jean-Baptiste Djebbari, le Secrétaire d’État aux Transports, l’association demande notamment de revoir le service minimum sur le RER. « Nous demandons que le service minimum soit porté à deux RER sur trois et que les opérateurs disposent de plus de conducteurs remplaçants aptes à conduire en zone RATP et SNCF ». L'association réclame aussi la «mise en place de réquisitions, comme pour la police et l'hôpital ».

« C'est le moment de tirer toutes les leçons de la grève et de préparer les changements à mener dans les 5 ou 10 prochaines années. On ne peut pas réaliser la transition écologique sans garantir aux habitants la fiabilité des transports publics », juge Arnaud Bertrand, le président de l’association « Plus de Trains ».

« L'information voyageurs a été lacunaire et incomplète, les opérateurs ne parlent que de leurs réseaux, pas de celui de l'autre, s'agace Plus de Trains. Nous demandons à IDFM de centraliser l'information voyageurs, de la fiabiliser et de donner des conseils de déplacement aux usagers, comme les associations d'usagers essaient de le faire. »