Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Une fausse victime des attentats du 13 novembre est jugée à Paris

02 octobre 2018 à 10h10 Par Mikaël Livret
"Le Carillon" - 14 Novembre 2015
Crédit photo : Commons wikimedia

Alexandra Damien, 32 ans, avait déclaré publiquement qu’elle avait été blessée à la terrasse du bar Le Carillon le soir du 13 novembre 2015. Elle avait ainsi touché plusieurs milliers d’euros d’indemnisation.

Faux témoignage. Le procès d’une fausse victime des attentats du 13 Novembre 2015, à Paris et Saint-Denis, se tient ce mardi à Paris. Alexandra Damien, 32 ans, est jugée pour escroquerie et faux témoignage. La jeune femme avait déclaré publiquement qu’elle se trouvait à la terrasse du bar « Le Carillon », le 13 novembre 2015.

La trentenaire avait même déclaré avoir été blessé au bras par une balle, cicatrice à l’appui. Selon les experts, il s’agirait plutôt d’une vielle blessure de surf. La supercherie avait fonctionné à ce moment là, car ni le fond d’indemnisation des victimes, ni les associations de défense des victimes des attentats n’avait percé à jour son escroquerie. Elle aurait ainsi touché 20.000€ d’indemnisation.

Rattrapée par ses propos

Interviewée par la chaine américaine CNN le lendemain de l'attaque, elle est émue mais pas blessée. La jeune femme explique qu'elle est une habituée du bar, mais qu'elle n'y était pas ce soir-là. Ce n’est pas la première « fausse victime » à être jugée après les attaques terroristes de Novembre 2015. Une quinzaine de personnes ont déjà été condamnées pour tentative d'escroquerie ou escroqueries liées aux attentats.