Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Une nouvelle vidéo choc dans un abattoir des Yvelines

08 juin 2017 à 11h49 Par Rédaction

De nouvelles images chocs de l'association L214. Une vidéo tournée en 2016 dans l'abattoir d'Houdan (Yvelines), où l'on voit des porcs étourdis par gazage. L'association dénonce de "graves souffrances pour les animaux" à 2 jours de la marche pour la fermeture des abattoirs à Paris.

Ames sensibles s’abstenir. L’association de défense de la cause animale L214 publie de nouvelles images tournées dans un abattoir des Yveliens, à Houdan, en 2016. On y voit l’étourdissement de porcs par gazage. Pour cela, ces animaux sont descendus dans une fosse où la concentration de dioxyde de carbone (C02) est de 90%.

Si l’association dénonce de «graves souffrances pour les animaux», c’est à cause de la durée de l’étourdissement. Les cochons convulsent entre 35 et 40 secondes avant de sombrer, selon L214. Sur ces vidéos, on peut voir les porcs agoniser de longues secondes. Les responsables de cet abattoir francilien se défendent et parle d’une durée d’étourdissement comprise entre 10 et 20 secondes.. Une technique qui est tout à fait légale mais peu connue du grand public. Elle concerne l’abattage de 4,3 millions de cochons par an en France.

Marche pour la fermeture des abattoirs

Ce samedi, place de la République à Paris, etdans plus d'une vingtaine de villes à travers le monde (Toulouse, Bruxelles, Londres, Berlin, Montréal, Los Angeles, Tokyo, Helsinki…), des milliers de personnes défileront pour revendiquer la fermeture des abattoirs. À Paris, pour la sixième édition de cet événement organisé par l'association L214, la marche partira de la Place de la République, à 14h.

Il s’agit à nouveau pour les militants de démontrer la violence dans les abattoirs selon l’association L214. Pour Brigitte Gothière, porte-parole de l'association L214, « il est plus que temps de prendre réellement au sérieux la sensibilité des animaux et d'en tirer les conclusions pratiques qui s'imposent. (…) Nous devons progresser vers un monde sans exploitation, dans lequel les animaux seraient considérés comme des êtres sensibles et non comme des machines à produire. »

L'année dernière, la Marche pour la Fermeture des Abattoirs à Paris a rassemblé plus de 2.500 personnes. Ponctuée de plusieurs "die-in" sur fond sonore rappelant les mises à mort dans les abattoirs et sur les ponts des bateaux, rythmée par des slogans appelant à la fin de l'exploitation des animaux, la marche s'achèvera sur des prises de parole place de la République.

En parallèle, de 12h à 19h, un village associatif, «la Vegan Place», permettra de découvrir la cuisine végétale, de déguster des produits vegan, d'échanger et de s'informer. Des lunettes de réalité virtuelle ainsi que des tablettes tactiles seront mises à disposition du public pour une immersion totale dans les élevages et dans les abattoirs, au plus près de ce que vivent les animaux destinés à la consommation.