Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Vente des titres de transport dans les bus de la RATP : la CGT saisit la justice

18 février 2021 à 19h30 Par Bertrand Loppin
Dans les prochains jours, sera-t-il possible d‘acheter son titre de transport à bord des bus franciliens de la RATP ?
Crédit photo : Commons Wikimedia

En début de semaine, la direction de la RATP a demandé aux conducteurs de bus de reprendre la vente des titres de transport à Paris et en petite couronne. Face aux risques de contamination au coronavirus, la CGT s’oppose à cette décision. Elle vient d‘assigner en référé la régie.

Dans les prochains jours, sera-t-il possible d‘acheter son titre de transport à bord des bus franciliens de la RATP ? Depuis le début de la semaine, cela est effectivement possible, mais rien ne dit que cela va continuer. La CGT a décidé de partir en guerre contre la direction de la RATP. En raison de la crise sanitaire, l’achat es titres de transport à bord des bus était suspendu. Depuis le printemps dernier, plusieurs mesures barrières avaient été mises en place : pose de plexiglass autour de l’habitacle du chauffeur, montée des usagers par l’arrière et neutralisation des portes avant. Mais, à la demande d‘Île-de-France Mobilités, la RATP a repris la vente de ticket de transport à bord depuis le début de la semaine. En conséquence, les mesures e protection en place ont également été levées.

 

Face à cette situation, la CGT a réagi en lançant lundi dernier un appel à la grève. Cet appel a finalement été peu suivi. Aujourd’hui, le syndicat monte une nouvelle fois au créneau. Il vient d‘assigner en référé la RATP. La CGT demande la suspension de la vente des titres de transport. Elle estime que la situation est dangereuse pour les conducteurs qui se retrouvent exposés à un fort risque de contamination en raison de la suppression des mesures barrières qui avaient été mises en place. La justice se prononcera le jeudi 25 février prochain. À cette occasion, la CGT appelle à un rassemblement devant le tribunal de grande instance de Paris.