Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Violences policières : Camélia Jordana sort enfin du silence après la polémique

07 juillet 2020 à 08h45 Par A.L.
Camélia Jordana s'est une nouvelle fois exprimée sur ses propos polémiques.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram

Alors que Camélia Jordana a récemment fait polémique suite à ses propos sur la police, la chanteuse française vient de sortir pour la première fois du silence. Explications.

"Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic, et j’en fais partie (...) des hommes et des femmes se font massacrer (par la police -ndlr) quotidiennement en France, pour nulle autre raison que leur couleur de peau", déclarait ce samedi 23 mai Camélia Jordana sur le plateau de l'émission de France 2 On n’est pas couché. Depuis, ses propos n'en finissent pas de faire réagir. Condamnés par les syndicats de police et par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, ils sont sources de débats houleux sur les plateaux de télé ou sur les réseaux sociaux. Lynchée par certains qui affirment qu'elle a fait preuve d'une grande bêtise en déclarant cela, Camélia Jordana a été au coeur d’une véritable polémique.

"Je suis contre la mauvaise police"

"Je ne suis pas contre la police, mais je suis contre la mauvaise police. Et il y en a vraiment. On l'a vu avec tous les groupes Facebook..." a-t-elle ainsi voulu rappeler, comme l'explique Charts in France. La chanteuse a également voulu répondre à ceux qui pensent que ses propos établissaient une généralité sur la police. "Ce n'est pas grave ça. C'est comme avec le mouvement #MeToo qui arrive et du coup on va parler des quelques cas de femmes dites fabulatrices et qui vont inventer des choses ou pas. Ce n'est pas grave, quand une parole est dite, il y a forcément des choses qui ne vont pas dans le sens de ce que je dis et qui se passent. Mais ce n'est pas grave si au passage ça permet à certaines personnes de s'éduquer et de se poser la question sur leur positionnement face à ça. S'il y a une prise de conscience et que ça ouvre le débat, je suis ravie, j'ai gagné", a lancé l’artiste de 27 ans.

"Je me fais insulter depuis plus de 10 ans"

Néanmoins, Camélia Jordana tient à prendre du recul face à cette situation. "Ce n'est pas grave. (...) J'ai la chance d'avoir une famille assez folle et extraordinaire, j'ai une résistance importante aux choses (...) Ma vie d'artiste et le fait d'être exposée face à un public large, je connais ça depuis un peu plus de dix ans, j'ai cette chance-là. Donc depuis plus de dix ans maintenant, je me fais insulter sur je ne sais pas combien de plateformes et de réseaux. Mais ce n'est pas très grave…", a-t-elle confié. "Je dis ce que je pense et je l'ouvre dans la vie, donc je ne comprends pas trop pourquoi je ne devrais pas le faire devant des caméras. Au contraire. Ce qui est compliqué dans ce qui s'est passé, c'est que quand la réponse face à ce que je dis, c'est que mes propos sont haineux et mensongers... Ce qui m'attriste, c'est que c'est une réponse qu'on donne aux milliers de personnes dont je parle, et que ces personnes se sentent niées dans ce qu'elles sont et dans ce qu'elle vivent, et elles ne se sentent pas entendues. Tant que ce sera le cas, je continuerai d'en parler", a-t-elle conclu. Et ça a le mérite d’être clair.