Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Yvelines : une mère de famille condamnée pour apologie du terrorisme au collège

18 décembre 2020 à 11h45 Par Mikaël Livret
Elle a tenu ces propos deux semaines à peine après l'attentat contre Samuel Paty.
Crédit photo : FREDERICK FLORIN / AFP

Le tribunal correctionnel de Versailles a condamné une mère de famille à trois mois de prison avec sursis, jeudi 17 décembre, pour des propos faisant l'apologie du terrorisme prononcé deux semaines après l'assassinat de Samuel Paty.

Une crise de panique délirante. À l’audience, Joséphine P., au casier judiciaire vierge, a assuré « ne pas se souvenir » avoir prononcé de phrase menaçante envers les professeurs, évoquant « une crise de panique délirante » au moment des faits.

Le 3 novembre, cette femme de 48 ans est convoquée par le collège de son fils à Guyancourt, (Yvelines), sans savoir pourquoi, affirme-t-elle. Pour la direction du collège, c’est très clair. Le comportement de l’adolescent pose problème. Il aurait écrit sur une boulette de papier en cours : «Pour combien tu tues Monsieur ... ?», en désignant son professeur d'histoire-géographie, deux semaines après l'attentat contre Samuel Paty.

Selon la direction de l’établissement, elle s’emporte à son arrivée et lance : « C’est quoi ce collège ?! Je comprends pourquoi on les tue », en parlant des professeurs. Elle affirme de son côté avoir prononcé d’autres mots : « Je comprends que les parents pètent les plombs ». « Quand j’ai été appelée, ça m’a beaucoup énervée », a-elle expliqué au tribunal.

Joséphine P. qui élève seule ses trois enfants, a aussi fait part de sa santé mentale fragile, enchaînant les dépressions. Ce qui n’a pas convaincu le procureur et la juge du tribunal correctionnel de Versailles. « Vous avez pété les plombs, vous l’avez dit » a reconnu la présidente, « mais il n’empêche que vous proférez des propos qui constituent ce délit » d’apologie du terrorisme.

(Avec AFP)