Anne Hidalgo ne veut plus de la grande roue à la Concorde

https://commons.wikimedia.org
09 novembre 2017
Par Mikaël Livret
Le divorce est consommé entre A.Hidalgo et M.Campion. Après le marché de Noël sur les Champs-Élysées, la maire de Paris s'attaque à la grande roue du forain. Anne Hidalgo trouve qu'elle fait tache dans le paysage parisien, entre l'Arc de Triomphe et le Louvre. La proposition sera soumise au vote du conseil de Paris le 20 novembre.

Aucun maire de Paris n’avait encore osé. La grande roue du forain Marcel Campion est installée depuis 1993, place de la Concorde (8e arr), à Paris. Autant dire que déloger l’attraction serait une petite révolution. Mais Anne Hidalgo, en plus de ne pas aimer l'imposant manège, ne supporte plus les méthodes de Marcel Campion. Ce dernier n'hésite pas à bloquer la circulation à Paris pour se faire entendre, comme lorsque son marché de Noël est menacé sur les Champs-Elysées.

Marcel Campion pourra exploiter son manège jusqu'à mai prochain

Anne Hidalgo va soumettre au Conseil de Paris, le 20 novembre, une proposition visant à supprimer, d'ici à l'été 2018, la grande roue installée sur la place de la Concorde. Cette décision qui s'inscrit dans un contexte de bras de fer avec les forains, autours d’un autre dossier chaud : le marché de Noël des Champs-Elysées.

Les propriétaires d'attractions dénonçaient la fin du marché de Noël des Champs-Elysées, un événement organisé jusque-là par Marcel Campion, également propriétaire de la grande roue. Cette proposition vise à ce que la place de la Concorde retrouve pleinement son caractère patrimonial, auquel de nombreux Parisiens et associations rappellent régulièrement leur attachement précise la mairie de la capitale. La mairie souhaite également faciliter la circulation des piétons dans ce secteur très touristique.

Si la mesure est votée, Marcel Campion pourra exploiter son manège jusqu'à mai prochain, dernier délai. Toujours est-il qu'il y a peu de chance que la guerre Hidalgo-Campion se calme avec la nouvelle offensive de l'édile. La grande roue est en effet une véritable machine à cash, avec ses 400.000 entrées par an à 12 euros la place.