Aubervilliers : la police retrouve une femme nue et mutilée, une enquête ouverte

Aubervilliers : la police retrouve une femme nue et mutilée, une enquête ouverte
La police judiciaire du 93 est chargée de l'enquête.
Crédit: CC0

19 avril 2022 à 12h07 par Lucas Pierre

Une enquête a été ouverte en Seine-Saint-Denis après qu’une femme a été retrouvée dans la nuit de samedi à dimanche, errant nue dans les rues d’Aubervilliers. Alertés par des témoins, les policiers retrouvent la jeune femme, victime de mutilations à plusieurs endroits du corps. Ses lèvres vaginales ont, par exemple, été collées à la glu. La police judiciaire du 93 est chargée de de l’enquête.

Une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis ce week-end par le parquet de Bobigny. Les policiers doivent découvrir ce qui a mené une femme, a priori d’origine sri-lankaise, à errer, nue, dans la nuit de samedi à dimanche à Aubervilliers. Retrouvée par des témoins, cette femme, victime de mutilations, ne s’est pour le moment pas du tout exprimée.

Des traces de liens sur les poignets

Transportée à l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis, des inscriptions ont notamment été retrouvées sur son ventre, gravées à la pointe d’un objet contondant, avec la mention « Ti amo ». Autre trouvaille sur le corps de la femme : ses lèvres vaginales ont été collées à la glu. De plus, les enquêteurs ont découvert des marques de liens au niveau des poignets. Mais qui est en l’auteur ? Combien de temps ont duré les supplices de la jeune femme ? Quand ? Pourquoi ? Autant de questions auxquelles les enquêteurs devront tenter de trouver des réponses.