Éducation : Gabriel Attal dévoile les mesures de son "choc des savoirs"

5 décembre 2023 à 12h27 par Élodie Quesnel

Le classement SIPA 2023 est sorti ce mardi 5 décembre
Image d'illustration. Une salle de classe.
Crédit : Commons - Clio

Gabriel Attal, ministre de l'Education Nationale, présentait ses mesures pour "relever le niveau" des élèves français. Et ça quelques heures après la publication ce mardi 5 décembre de l'OCDE de son étude internationale PISA 2022 sur le niveau des élèves en mathématiques, sciences et lecture. La France enregistre une baisse historique du niveau de ses élèves en mathématiques et se classe 23e.

Le retour de l'exigence au sein de l'école. Voila l'objectif des mesures dévoilées par le ministre de l'Education Nationale, Gabriel Attal, ce mardi après-midi. Le ministre s'inquiétait, il y a quelques semaines, des résultats médiocres en français et mathématiques des évaluations nationales passées en septembre par les classes de 4eme au collège. Après deux mois de consultations auprès de la communauté éducative, une lettre leur a été envoyée ce mardi 5 décembre avec les différentes mesures.

Pour commencer dans les classes de primaire, Gabriel Attal s'attaque au redoublement. Le dernier mot sera donné aux enseignants et non plus aux parents comme c'était le cas jusqu'à présent. Si un enseignant s'aperçoit d'une fragilité scolaire chez un élève, il pourra prescrire une rentrée anticipée de quinze jours et des stages de remise à niveau pendant les vacances. Dès la rentrée 2024, de nouveaux programmes s'appliqueront des classes de la maternelle au CE2, avec pour objectif, la clarification et la simplification.

Au collège, des groupes de niveaux seront mis en place dès la rentrée 2024. Pour les élèves de 6e et 5e pour les enseignements de français et de mathématiques. À la rentrée 2025, pour les 4e et 3e. Le diplôme du Brevet sera aussi réformé pour renforcer son exigence. Les notes des disciplines seront comptabilisées dans le calcul du contrôle continu. Le contrôle continu comptera pour 40% de la note finale contre 50% aujourd'hui et ça dès la rentrée prochaine.  Il sera aussi obligatoire de l'obtenir pour pouvoir entrer au lycée. Les élèves qui ne l'obtiendront pas devront rejoindre une classe "prépa-lycée".

Enfin au lycée, comme pour le bac de français, les lycéens en classe de 1ere devront passer une épreuve anticipée de mathématiques. Et ça à partir de la rentrée 2025.

Un niveau en forte baisse pour les élèves français selon le classement PISA 

Le niveau des élèves français en mathématiques est en forte baisse. Une baisse historique si l'on regarde les chiffres publiés par l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) avec son classement international PISA, ce mardi 5 décembre. Entre 2018 et 2022, la France a perdu 21 points dans cette matière. Une baisse plus forte que la moyenne des pays de l'OCDE.

Ce n'est pas la première fois que le pays est confronté à une baisse dans cette matière. Une baisse avait déjà été observé entre 2003 et 2006, avant de se stabiliser entre 2006 et 2018. De mauvais résultats à inscrire dans le contexte particulier de la pandémie mondiale.

Forte baisse aussi pour le niveau de compréhension écrite. La France a perdu 19 points contre 10 points pour la moyenne de l'OCDE. En sciences, en revanche, les résultats sont restés plutôt stables. La France est 23e au classement. C'est Singapour qui caracole en tête.