Emmanuel Macron confirme une 3e dose de vaccin contre le COVID-19 "pour les plus âgés et les plus fragiles"

VOLTAGE

5 août 2021 à 12h36 par Mathieu Message

Le président de la République a évoqué l'injection d'une 3e dose de vaccin lors d'une vidéo postée sur Instagram. Cette troisième injection devrait se faire « vraisemblablement » à partir de la rentrée. La question fait débat, en France comme à l’étranger.

Emmanuel Macron a confirmé qu'une campagne de rappel vaccinal anti-Covid se préparait pour la rentrée, à destination "des plus fragiles et plus âgés". Le président de la République a évoqué cette décision lors d'une vidéo Instragram, réalisée depuis ses vacances au fort de Brégançon.

Une 3e dose essentielle contre le variant Delta

"Oui, il faudra vraisemblablement une 3e dose, pas pour tout le monde tout de suite mais en tout cas pour les plus âgés et les plus fragiles (...), à ce stade, mais on apprend à chaque étape", a expliqué Emmanuel Macron lors d'une 9e vidéo tournée en selfie depuis le fort de Brégançon, sa résidence d'été.

Le président de la République avait déjà annoncé le 12 juillet le principe d'une campagne de rappel à la rentrée pour les plus vulnérables, comme le font d'autres pays, comme Israël. 

Les personnes qui se verront proposer un rappel vaccinal vont être étudiées la semaine prochaine, comme annoncé par le ministère de la Santé. Actuellement, la troisième dose n'est préconisée que pour les personnes immuno-déprimées.

Depuis lundi, le chef de l'Etat poste sur les réseaux sociaux, notamment Instagram et TikTok, très regardés par les jeunes, des explications pédagogiques sur le vaccin, alors que doit être mis en place dans quelques jours un pass sanitaire obligatoire étendu à de nouveaux lieux publics, dont les cafés et restaurants. Sous réserve de la validation de la loi par le Conseil constitutionnel, dont le verdict est attendu dans la journée.  

Mercredi, dans une précédente pastille vidéo, Emmanuel Macron avait précisé que le pass sanitaire ne serait pas obligatoire pour les élèves à la rentrée, "de l'école maternelle jusqu'à la fac" mais que des campagnes de vaccinations et de tests seraient organisées pour les élèves et les étudiants.

(Réalisé avec AFP)

I